Les États-Unis placent les Gardiens de la Révolution iraniens comme organisation terroriste

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

15 août 2007. – Les États-Unis d'Amérique ont classé les Gardiens de la Révolution islamique d'Iran comme une « organisation terroriste à visées spécifiquement globales » selon les autorités de la Maison Blanche.
Selon certaines informations, le Président américain, George W. Bush, a catalogué la formation sous le régime de l'« Executive Order 13224 » qui « fournit les moyens par lesquels peuvent être interrompus les supports financiers pour les terroristes et les organisations terroristes en autorisant le gouvernement américain à désigner et bloquer les avoirs des individualités et entités étrangères qui commettent, ou sont significativement susceptibles de commettre, des actes de terrorisme ».
« Toute personne effectuant des transactions avec ces gens auront à réévaluer leurs actions immédiatement. Cela accroît les risques pour les personnes ayant jusqu'à présent ignoré la liste croissante des sanctions contre les Iraniens. Cela clarifie les choses pour tous ceux liés à cette organisation. Cela ôte toute excuse pour ceux qui font des affaires avec ces gens », a indiqué un officiel anonyme.
Les autorités américaines ont indiqué que l'implication croissante de l'Iran dans les actes terroristes en Afghanistan, en Irak et leur soutien aux extrémistes musulmans au Moyen-Orient sont quelques unes des raisons officielles ayant causé cette classification. On a aussi indiqué que le fait que l'Iran continue ses activités nucléaires en est aussi une cause.
Si les États-Unis qualifient l'organisation militaire iranienne comme organisation terroriste, ce sera la première fois qu'un pays ajoutera des forces armées d'un pays souverain à sa liste de groupes terroristes. L'Iran est sur la liste américaine des états soutenant le terrorisme depuis 1984.
L'Iran continue à nier que son problème nucléaire vise à obtenir la bombe nucléaire, mais à des « visées pacifiques ». Les Gardiens de la Révolution, créés en 1979, contrôlent l'armée de l'air, la marine et l'armée de terre.

Lien externe

Sources