Les États-Unis bombardent une base syrienne

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Lancement d'un missile Tomahawk.
Source : United States Navy.

7 avril 2017. – Pour la première fois depuis le début de la guerre civile en Syrie, il y a 6 ans, les États-Unis sont directement intervenus contre les forces du régime de Bachar el-Assad. Le président américain Donald Trump a ordonné une frappe militaire sur une base aérienne qu'il considère à l'origine de l’attaque chimique de mardi. « Ce soir, j'ai ordonné une frappe militaire ciblée sur une base aérienne en Syrie d'où a été menée l'attaque chimique », a-t-il déclaré. Selon un responsable de la Maison Blanche, 59 missiles Tomahawk auraient été tirés depuis des destroyers de l’U.S. Navy, naviguant dans la Méditerranée.

Left pointing double angle quotation mark sh3.svg J'appelle toutes les nations civilisées à chercher à mettre fin au massacre et au carnage en Syrie. Right pointing double angle quotation mark sh3.svg

— Donald Trump, président des États-Unis

La télévision d'État syrienne a immédiatement qualifié les frappes d'« agression », en évoquant des « pertes », sans en préciser la nature. « Cette agression américaine vient après la campagne médiatique de dénigrement menée par des pays (...) après ce qui s'est passé à Khan Cheikhoun »

Plus tôt dans la journée, la Russie avait mis en garde les États-Unis contre une possible opération militaire en prévenant qu’il pourrait y avoir des « conséquences négatives ».

Alors que Trump a mené sa campagne électorale en s'opposant à toute implication américaine dans ce conflit, cette frappe représente un changement de ton marqué de sa part.


Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 7 avril 2017

Jour suivant avant