Le premier ministre australien n'envisage pas de sanctions économiques contre le Myanmar

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
John Howard en mai 2006

28 septembre 2007. – Le Premier ministre australien, John Howard, a annoncé le 27 septembre que son gouvernement n'entendait pas imposer de sanctions économiques au Myanmar.

Le chef du gouvernement australien a en effet déclaré qu'il étudierait la possibilité de mettre en place des "sanctions financières ciblées contre les personnalités et les soutiens du régime" birman, mais a rejeté l'idée de sanctions économiques contre le pays. Il a expliqué que de telles sanctions économiques nuiraient à la population du Myanmar : "Dans des situations de ce type, il y a toujours une contradiction entre le besoin de prouver sa position en imposant une sanction, et celui de s'assurer que ces sanctions ne font pas de tort aux personnes qu'on souhaite justement aider".

John Howard a souligné le rôle important que joue la Chine dans cette crise : "La Chine est l'État qui peut exercer la pression la plus forte sur le Myanmar et nous allons encourager - ce que nous faisons déjà - Pékin à exercer une influence positive sur le régime, afin que celui-ci renonce à la répression et adopte une attitude plus accomodante à l'égard de sa population."

Le Premier ministre australien a décrit les hautes autorités du Myanmar comme un "régime absolument détestable", et a relevé que son gouvernement allait durcir les restrictions de visa pour les officiels de la junte tout en maintenant l'interdiction d'exporter des armes vers le Myanmar.

Sources

Voir sur Wikipédia l'article
Myanmar.



  • Page Australie de Wikinews Page « Australie » de Wikinews. L'actualité australienne dans le monde.