Le maire de New York Michael Bloomberg a dépensé 108 millions de dollars pour sa dernière campagne électorale

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Localisation de l'État de New York aux États-Unis
Michael Bloomberg, en 2008

17 janvier 2010. – Selon des documents internes à sa dernière campagne électorale rapportés par la presse américaine vendredi, le maire de New York, Michael Bloomberg, a dépensé 108 371 685,01 dollars[1] pour sa réélection à la mairie de New York. Un important pourcentage de cette somme a été alloué aux membres de son staff, sous forme de bonus récompensant la victoire finale. Lors des élections municipales, en 2009, M. Bloomberg avait battu son opposant Bill Thompson d'un écart de 50 597 votes, obtenant 51 % des suffrages.

Cette somme constitue un record pour le millionnaire, qui avait, cependant, déjà dépensé 85 millions de dollars pour sa campagne de 2005 et 74 millions pour celle de 2001. Approximativement 186 dollars[2] ont ainsi été dépensés par M. Bloomberg pour chaque vote, contre 112 dollars en 2005 et 100 en 2001. À l'inverse, son rival Bill Thompson, n'a, lui, dépensé qu'environ 9 millions de dollars, soit 13 dollars par électeur.

Michael Bloomberg, dont la fortune est estimée à 17,5 milliards de dollars, a financé sa campagne lui-même, se présentant ainsi comme candidat indépendant. Celle-ci est la deuxième plus coûteuse de l'histoire des États-Unis, seulement dépassée par celle de Barack Obama, à l'occasion de la dernière élection présidentielle, en 2008, avec 650 millions de dollars.

Notes

Sources