Aller au contenu

Le gouvernement écossais réclame un nouveau référendum d'indépendance

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Nicola Sturgeon (à droite) en compagnie de Theresa May.

Publié le 28 mars 2017
Trois ans après le référendum sur la souveraineté de l'Écosse où 55,3 % de la population avaient voté contre, 69 membres du parlement sur 128 se sont prononcé en faveur d'une nouvelle consultation populaire.

Ce résultat n'est pas étranger avec la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne dont le processus s'enclenchera officiellement demain 29 mars. En effet, en juin 2016, 62 % des Écossais avaient voté contre le Brexit.

Les circonstances ont changé avec le Brexit

— Nicola Sturgeon, première ministre

Mme Sturgeon doit maintenant obtenir le feu vert du Parlement de Westminster, mais Theresa May a déjà jugé que ce n'était « pas le bon moment » pour un référendum en Écosse. « Au moment où le Royaume-Uni s’apprête à quitter l’Union européenne [...], la force et la stabilité de notre union seront plus importantes que jamais » a-t-elle déclaré. Mme Sturgeon estime qu'un refus serait « totalement inacceptable » étant donné « un mandat démocratique incontestable ».

Sources[modifier | modifier le wikicode]


Logo Wikinews

avant Jour précédent

28 mars 2017

Jour suivant avant