Le créateur de WikiLeaks serait la cible de la CIA

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

25 août 2010. – Le créateur de WikiLeaks serait actuellement la cible des services secrets américains. Ce site s'est spécialisé dans la diffusion de documents portant sur « les horreurs de la guerre menée en Afghanistan. » Son créateur, le hacker australien, Julian Assange, s'était donné pour objectif de diffuser des documents sur ce sujet. Déjà, 77 000 ont été publiés sur la toile. Il a récemment annoncé la publication près de 15 000 documents sur une durée d'un mois. Selon Le Canard enchaîné, l'intéressé aurait donnés des boutons au président américain Barack Obama qui selon l'illustre volatile aurait « perdu tout humour. »

Le Pentagone a menacé l'intéressé de le poursuivre pour violation du secret-défense pour mise en danger de ses informateurs afghans. Aussi, Assange vit caché en Suède, en raison de la liberté de la presse. Aussi, « coïncidence », la police locale lance, six jours après son annonce de publication, un mandat de recherche à son encontre pour viol. Ce mandat a été annulé quelques heures plus tard. Une autre procédure a été lancée pour agression sur une femme… qui n'a pas déposé une plainte. « Je ne sais pas ce qu'il y a derrière cette affaire. Mais nous avons été avertis que, par exemple, le Pentagone nous ferait des sales coups pour nous détruire. Et j'ai été mis en garde contre les pièges sexuels », confie Assange à la presse suédoise.

Source

  • ((fr)) – D.F.« Viol pour viol ». Le Canard Enchaîné, page 8n° 468725 août 2010.