Le Royaume-Uni et le Danemark se désengagent d'Irak

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher


21 février 2007. – Tony Blair a annoncé aujourd'hui devant la Chambre des Communes que le Royaume-Uni va diminuer le nombre des ses soldats en Irak de 7100 à 5500 hommes durant les « mois à venir », et en-deça de 5000 hommes l'été prochain, si le régime irakien parvient à sécuriser la partie sud du pays. Les troupes britanniques resteront en Irak au moins jusqu'en 2008. De manière similaire, Danemark, il retirera totalement son propre contingent (environ 460 hommes).

Selon Tony Blair, le retrait de la région de Bassora où le contingent britannique est stationné est possible car la situation n'est pas critique comme à Bagdad où les forces occidentales et les terroristes islamistes s'opposent. Les troupes britanniques seront maintenues en Irak jusqu'en 2008 pour appuyer les forces de l'ordre irakiennes.

Le président américain George W. Bush a été mis au courant hier de la nouvelle durant un entretien téléphonique avec le Premier ministre britannique. Il y a quelques jours, le même George W. Bush a annoncé vouloir envoyer de nouvelles troupes à Bagdad et dans la région d'Anbar où se trouve la plus forte résistance sunnite.

Le Premier ministre danois Anders Fogh Rasmussen a indiqué que les troupes danoises se retireront en août. Les motivations données sont similaires à celles du Royaume-Uni : le contingent danois compte 470 hommes, dont 415 délocalisés à Bassora sous commandement britannique.

Sources