Le Canada a gelé ses aides à la Palestine

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

5 avril 2006. – Le Canada est devenu le premier pays à geler ses aides et à couper tous liens avec la Palestine depuis que le parlement a nommé un gouvernement dirigé par le Hamas. Les États-Unis et l'Europe se sont engagé dans un tel gel des relations avec l'Autorité Palestinienne quelques jours plus tard.

Le ministre des affaires étrangères, Peter MacKay, a indiqué que :"Comme vous le savez, le Hamas est une organisation terroriste - listée comme telle dans notre pays - et nous ne pouvons pas envoyer d'aides directes à une organisation qui n'a pas renoncée au terrorisme ou à la violence".

Faraj Nakhleh, le chef de l'Association des Arabes Canadiens, a indiqué sa consternation d'une telle décision qui mettra en danger 3,5 millions de palestiniens avec des risques de famine.

Le premier ministre Stephen Harper, en visite à Cancun pour rencontrer les gouvernements américains et mexicains, n'a pas fait de commentaire.

Sources