La sonde Messenger commence son survol de Mercure

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vue d’artiste de la sonde Messenger près de la planète Mercure.

14 janvier 2008. – La sonde Messenger (en anglais : MErcury Surface, Space ENvironment, GEochemistry and Ranging) devrait commencer aujourd'hui vers 12h (heure de l'est en Amérique du Nord, UTC-5) sa mission de deux jours consistant à photographier et à collecter des données sur la planète Mercure. Il s'agit de la première sonde à visiter cette planète depuis trente-quatre ans et le passage de la sonde Mariner 10 en 1974.

« Le suspens et l'attente scientifique augmentent au fil des jours. Que va voir la sonde ? Nous en saurons plus lundi. » s'enthousiasmait Alan Stern, administrateur associé à la NASA pour la direction scientifique de la mission, à Washington.

Ce survol devrait fournir des informations sur la gravité qui permettront de préparer la mise en orbite mercurienne de la sonde en mars 2011, après de nombreuses années d'études. Le vol apportera également des données essentielles pour la planification de la mission.

La sonde survolera aussi un cratère appelé le bassin Caloris, de près de 1287 km de diamètre, l'un des plus grands cratères de notre système solaire. « Le cratère de Caloris est immense : il représente un quart du diamètre de Mercure et comporte des chaines de montagnes de plus de deux milles [3,2 kilomètres] de hauteur. Mariner 10 avait survolé un peu moins de la moitié du cratère. Avec ce premier vol, nous aurons des images de l'autre partie. » explique une des conseillères scientifiques de la mission, Louise Prockter, du laboratoire de physique appliquée de l'université Johns-Hopkins, situé à Laurel dans le Maryland.

La sonde étudiera également la champ magnétique global de Mercure pour améliorer les connaissances sur le champ de gravité (déjà étudié par la mission Mariner 10). Le longueur des ondes composant le champ de gravité apportera des informations fondamentales sur la structure interne de la planète, en particulier la taille du cœur de Mercure. Le vol devrait également cartographier l'atmosphère de Mercure à l'aide d'un spectre ultraviolet et fournir des informations sur les particules énergétiques et le plasma de la magnétosphère de Mercure. En outre, la trajectoire du vol permettra de mesurer les particules et le plasma uniques du champ magnétique, situé derrière Mercure.

La sonde Messenger a été lancée le 3 août 2004 et aura parcouru au total un peu moins de cinq milliards de milles (huit milliards de kilomètres). Elle a déjà survolé une fois la terre et deux fois Vénus. La sonde utilisera la force de la gravité de Mercure au cours de ce premier mois, puis de nouveau lors de son deuxième et troisième survol en octobre 2008 et en septembre 2009 pour se rapprocher de l'orbite de la planète. Elle entrera en orbite en 2011 lors de son quatrième survol de Mercure.

Sources


  • Page Espace de Wikinews Page « Espace » de Wikinews. L'actualité de l'espace et des lancements.