La langue française en deuil : Jacques Capelovici nous a quittés

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nouvelles connexes
Nécrologies sur Wikinews

24 mars 2011. – Les amoureux de la langue française — et du français correct — pleurent un des leurs. Jacques Capelovici s'est éteint dimanche en son domicile à l'âge de 88 ans. « Depuis un an, il était très fatigué. Il ne marchait plus et était en soins palliatifs dans une maison médicalisée », avait confié sa fille Françoise à la presse. Cette déclaration confirme l'information publiée par Télé 7 jours lequel a été son dernier employeur. « Son départ est une délivrance pour lui. Il s'est vu très vite diminué et, les derniers jours, il était dans le coma », a-t-elle ajouté. « Les obsèques de Jacques Capelovici seront célébrées lundi 28 mars à 14 h 30 au cimetière du Montparnasse, où il sera inhumé dans le caveau familial. » précise l'AFP.

La tombe de Jacques Capelovici.

Jacques Capelovici était avant tout un enseignant. Il lisait le braille et était agrégé d'anglais, certifié d'allemand, diplômé d'italien et de scandinave ancien. Jacques Capelovici a enseigné l'allemand au Cours complémentaire du 93 rue d'Alésia à Paris 14ème en 1952, puis l'anglais à l'ECCIP[1], rue Armand Moisant, Paris 15ème, à la fin des années 1950 et au début des années 1960, ainsi qu'au lycée Lakanal à Sceaux dans les années 1960 à 1980[2]

Il se révèle au grand public grâce à la télévision française comme arbitre de plusieurs jeux. Ainsi, de 1969 à 1981, il officie comme arbitre à l'émission Le Francophonissime aux côtés de Pierre Bellemare et de Jacques Solness, sur une idée de Jacques Antoine. Mais il doit son surnom de « Maître Capello » dès 1976 aux Jeux de 20 heures sur FR3[3] officiant avec Jacques Solness, remplacé par la suite par Maurice Favières, et Jean-Pierre Descombes qui lui avait rendu hommage dans la dernière émission en parodiant la chanson Mon vieux de Daniel Guichard.

Linguiste reconnu, il fustigeait le mauvais usage de la langue française ainsi que les méthodes d'enseignement imposées par l'Éducation nationale. Ainsi, dans une émission de Michel Drucker, il aimait rappeler qu'on ne « rentre pas en 6ème » mais on y « entre », du fait qu'on y est jamais allé. On ne s'adonne pas à « la marche à pied » mais à la « marche » et à Maître Capello d'ajouter malicieusement « à moins de marcher sur la tête ou sur les mains ce qui est, hélas, le cas de l'enseignement actuel ». On « n'efface pas » un tableau, mais on « l'essuie ». On ne « commémore » pas un anniversaire, on le « célèbre », car on commémore un événement. Le vin, la bière, les spiritueux ne sont pas des boissons « alcoolisées », mais des boissons « alcooliques » c'est-à-dire qui contiennent de l'alcool. Le terme « alcoolisé » désigne une adjonction d'alcool.

Il était aussi un cruciverbiste et verbicruciste et a collaboré avec Télé 7 jours jusqu'au mois de décembre dernier. Ainsi, il importa en France le jeu des mots fléchés créé en Allemagne. Il affectionnait aussi les palindromes, jeux de mots, calembourgs. Ainsi, il avait créé « Ésope reste ici et se repose », ou encore « Éric, notre valet, alla te laver ton ciré » précisant par la même occasion qu'on pouvait changer « Éric » par « Luc ».

Notes

Sources

Voir sur Wikipédia l'article
Jacques Capelovici.


    Page
  • Page France de Wikinews « France »
  • de Wikinews.