La doyenne supposée des orang-outans meurt à l'âge de 55 ans

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nouvelles connexes
Nécrologies sur Wikinews

1er janvier 2008. – Nonja, une femelle orang-outan âgée de 55 ans, qui vivait en captivité depuis 24 ans dans un parc zoologique proche de Miami (Floride, États-Unis), a été retrouvée morte dans son enclos, samedi 29 décembre 2007, selon les informations transmises dimanche par Ron Magill, porte-parole du Miami MetroZoo.

Nonja, le 14 juin 2006.
Cliché de scottobear
Aire de peuplement des orang-outans en Indonésie, exclusivement dans les îles de Bornéo et de Sumatra.

Nonja, née en liberté en juin 1952 sur l'île de Sumatra, avait vécu pendant des années dans un zoo à Wassenaar [1], aux Pays-Bas, avant d'être cédée, en octobre 1983, au zoo de Miami, où elle vivait depuis lors, visiblement entourée d'une grande considération par le personnel de l'établissement, Ron Magill ayant notamment employé l'expression de « grande dame » pour évoquer sa mémoire : « She was a grande dame and I think she knew it » (« C'était une grande dame et je pense qu'elle le savait. »), selon les propos rapportés par l'agence Reuters.

Selon les constatations du personnel vétérinaire du zoo, Nonja aurait succombé des suites d'une chute provoquée par une petite tumeur au cerveau ou une rupture d'anévrisme. Une nécropsie devrait être pratiquée pour confirmer les observations faites après sa mort.

En temps ordinaire, les orang-outans atteignent une longévité qui ocille entre 30 et 40 ans, tandis que quelques individus atteignent, plus rarement, l'âge de 50 ans. Nonja n'a toutefois pas détenu un record de longévité, Ron Magill ayant expliqué que, précédemment, on avait connu un autre orang-outan ayant atteint l'âge de 57 ans. Mais, selon les données connues par le Miami MetroZoo, Nonja était la doyenne des orang-outans répertoriés, que ce soit à l'état sauvage ou en captivité.

Nonja avait eu des petits à cinq reprises et était deux fois « grand-mère ».

Notes

Sources

Sources anglophones