La Syrie suspendue par la Ligue arabe

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Arab Spring map.svg

██ Départ / Mort (Libye) du chef de l’État ██ Manifestations prolongées et répression ██ Changement de gouvernement et manifestations ██ Manifestations prolongées ██ Protestations mineures

██ Pays non-arabes touchés par un mouvement social simultanément aux révoltes arabes
Les cinq dernier articles


Voir sur Wikipedia

12 novembre 2011. – La Ligue arabe a suspendu samedi la Syrie de ses activités pour avoir violé le plan de sortie de crise proposé par la Ligue, a annoncé au Caire le ministre des Affaires étrangères et premier ministre du Qatar, Hamad bin Jassim al-Thani.

En décidant de suspendre la Syrie, la Ligue arabe a appelé au retrait des ambassadeurs arabes à Damas qui avait accepté il y a dix jours le plan arabe de sortie de crise sans l'appliquer pour autant. La répression à Homs, l'un des principaux foyers de contestation, se serait même accentuée si l'on en croit la Ligue.

Ce plan de sortie de crise prévoyait plusieurs mesures destinées à « arrêter la violence dans le pays ainsi qu'à prévenir une ingérence étrangère dans les affaires intérieures de la Syrie ».

L'opposition syrienne a rejeté dès le début l'initiative arabe, en continuant de réclamer la démission du président Bachar al-Assad.

Les États-Unis et l'Union européenne appellent également le leader syrien à abandonner le pouvoir. Néanmoins, le président Assad bénéficie d'un important soutien dans le pays.

Selon l'ONU, les violences qui se poursuivent en Syrie depuis huit mois ont déjà fait plus de 3 500 morts. Les répressions des forces du gouvernement ont fait 23 morts hier, pourtant jour de prières.

L'organisation internationale Human Right Watch rapporte le témoignage de plus de 110 victimes et témoins de Homs : « tous les détenus nous ont décris les tortures incroyables que les forces de sécurité du gouvernement leurs ont fait subir, avec des tiges en métal, des câbles, des chocs électriques, ont leur a enlevés leurs ongles pendant qu'ils étaient suspendus au mur. C'était un vrai défilé des horreurs » raconte Sarah Leah Whitson, directrice de la division Moyen-Orient et Afrique du Nord à Human Rights Watch.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Ligue arabe: suspension de la Syrie (officiel) » datée du 12 novembre 2011.

Sources



  • Page Syrie de Wikinews Page « Syrie » de Wikinews. L'actualité syrienne dans le monde.