La Russie et la Chine votent contre la résolution de l'ONU sur la Syrie

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

4 février 2012. – On s'en doutait depuis la semaine dernière, la Russie et la Chine ont posé leur veto pour la seconde fois contre la résolution du Conseil de sécurité de l'ONU. Celle-ci avait pour but de demander la démission du président syrien Bashar el-Assad et d'appeler à la cessation des violences qui ont entrainé la mort de plus de 400 personnes ces derniers jours dans les villes d'Homs et de Hama.

Quelques heures avant le vote, le président des Etats-Unis, Barack Obama, avait demandé à Bachar el-Assad de se retirer et de cesser les attaques visant des civils.

La Russie s'oppose fermement à toute résolution qui préconise la démission du président el-Assad et une intervention militaire comme cela avait était le cas en Libye l'année dernière.

C'est la seconde fois que la Russie et la Chine utilisent leur droit de veto pour la résolution sur la Syrie. Pour le ministre russe des Affaires étrangères, la raison principale est qu'elles ne sont pas convaincues par le projet final et que les demandes exprimées par les russes n'ont pas étaient prises en comptes.

link = La Russie et la Chine votent contre la résolution de l'ONU sur la Syrie C'est un triste jour pour le Conseil de sécurité. link = La Russie et la Chine votent contre la résolution de l'ONU sur la Syrie

— Ambassadeur du Portugal

Malgré ce veto, la France a déclarée qu'elle continuerait a appliquer des sanctions à l'encontre de la Syrie. L'ambassadeur des américain aux Nations unies s'est dit très en colère contre la Russie et la Chine. La Colombie, l'Inde et le Guatemala avaient acceptés la résolution.

L'ambassadeur du Royaume-Uni a indiqué que « Londres est affligé par le vote contre une résolution qui condamne la répression du régime syrien ». Pour sa part, la Tunisie a expulsé l'ambassadeur syrien et a informé qu'elle reconnaissait le Conseil national de transition de la Syrie. Elle appelle les pays arabes à l'imiter.

Malgré les demandes du président américain Barack Obama et d'autres dirigeants mondiaux pour résoudre la crise qui a lieu en Syrie, la Russie et la Chine ont été les deux seuls membres permanents à s'opposer à cette résolution, accepté par les 13 autres membres actuels, y compris le Royaume-Uni et la France.

link = La Russie et la Chine votent contre la résolution de l'ONU sur la Syrie Assad n'a pas le droit de diriger la Syrie, et a perdu toute légitimité auprès de son peuple et de la communauté internationale. link = La Russie et la Chine votent contre la résolution de l'ONU sur la Syrie

— Barack Obama

Dans un communiqué diffusé samedi quelques minutes avant le vote, le président Obama a déclaré que 30 ans après que le père du dirigeant syrien, Hafez el-Assad, eut massacré des dizaines de milliers d'innocents, le président « Bachar el-Assad a montré un dédain similaire pour la dignité et la vie humaine ».

Après avoir rappelé les manifestations pacifiques qui ont eu lieu hier en Syrie et dans lesquels les militants affirment que les forces du régime ont tué plus de 200 personnes, B. Obama a annoncé que « La communauté internationale doit travailler pour protéger le peuple syrien de cette brutalité atroce ». Il l'a appelée à soutenir la résolution de l'ONU, qui a le soutien de la Ligue arabe.

Malgré les nouvelles alarmantes après 10 mois de troubles et un bilan qui ne cesse de s'accroître ces dernières heures, la Russie et la Chine ont usé de leur veto. Ils pourraient laisser les mains libres au régime syrien pour continuer le massacre de la population sans que personne ne puisse rien faire pour y mettre un terme.

Sources