La Ligue arabe condamne les « crimes de guerre » d'Israël à Gaza

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Drapeau de la Ligue arabe.

20 janvier 2009. – Les chefs d'État des pays arabes réunis mardi à Koweït ont appelé Israël à « retirer immédiatement ses troupes de la bande de Gaza, avant de l'accuser des crimes de guerre dans l'enclave », depuis le début de l'offensive de Tsahal, lancée le 27 décembre dernier.

La Ligue arabe a exigé la « fin de l'agression, le retrait immédiat des troupes de la bande de Gaza, la prolongation de la trêve (décrétée le 18 janvier) et la levée du blocus de l'enclave ». « Israël est « juridiquement responsable des crimes de guerre commis » à Gaza », lit-on dans une déclaration adoptée à l'issue du sommet de la Ligue arabe à Koweït.

Les chefs d'État arabes se sont dit « prêts à accorder une aide aux habitants de la bande de Gaza et à œuvrer, afin de surmonter la scission palestinienne et de réaliser l'initiative de paix arabe ». Ils ont chargé les ministres des Affaires étrangères et la Ligue arabe de « poursuivre les consultations en vue d'assainir les relations arabes sur la base de l'initiative de paix du roi saoudien Abdallah et des décisions prises durant le sommet de Koweït ».

« L'opération militaire israélienne contre la bande de Gaza, appellant à faire cesser les tirs de roquettes palestiniens, a fait plus de 1 300 morts et environ 5 000 blessés, côté palestinien, entre le 27 décembre et le janvier », selon les médecins de l'enclave. La plupart des victimes sont des civils.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Gaza : la Ligue arabe condamne les "crimes de guerre" d'Israël » datée du 20 janvier 2009.

Sources