La France suspend la livraison du premier Mistral à la Russie

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vue d'un navire de classe mistral.
Un navire de classe Mistral.

3 septembre 2014. – À la veille du sommet de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord au pays de Galles, le palais de l'Élysée a annoncé, par communiqué, que la France suspendait, jusqu'à novembre 2014, la livraison du premier navire Mistral à la Russie qui était jusqu'alors prévue pour octobre 2014.

Left pointing double angle quotation mark sh3.svg Le président de la République a constaté que, malgré la perspective d'un cessez-le-feu qui reste à confirmer et à être mis en œuvre, les conditions pour que la France autorise la livraison du premier BPC [bâtiment de projection et de commandement] ne sont pas à ce jour réunies. Right pointing double angle quotation mark sh3.svg

— Élysée

L'Élysée motive cette décision par la gravité de « la situation en Ukraine » et notamment « les actions menées récemment par la Russie dans l'est du [pays] contreviennent aux fondements de la sécurité en Europe ». Le ministre des Affaires étrangères françaises, Laurent Fabius, avait dénoncé vendredi la présence de militaires russes dans l'est de l'Ukraine.

Le contrat de livraison des navires à la Russie avait été signé par l'ancien président français, Nicolas Sarkozy, en 2011 pour un montant d'1,2 milliard d'euros.

Source[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 3 septembre 2014

Jour suivant avant