La Belgique sans gouvernement ; nouveau record atteint

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Carte de la Belgique avec les frontières linguistiques :
Jaune = Flandre
Rouge = Wallonie
Orange = Bruxelles
Lignes bleues = germanophone

6 novembre 2007. – Après les élections législatives fédérales belges du 10 juin 2007, les pourparlers entre les coalitions n'ont pas encore abouti à un compromis. Le record précédent, datant de 1988, a été battu aujourd'hui après 149 jours de suite sans nouveau gouvernement.

Le chrétien-démocrate Yves Leterme a gagné les élections en Flandre en promettant plus de pouvoir pour la majorité néerlandophone du pays. Les partis wallons, par contre, résistent cependant toujours à un accord avec les flamands et demandent des gestes symboliques et des compromis lors des débats sur le district électoral de Bruxelles-Hal-Vilvorde (BHV).

Les hommes politiques flamands disent qu'il est temps de découper le district parce qu'une décision de 2003 de la cour suprême a trouvé le district inconstitutionnel. Les Wallons, quant à eux, croient que le système bilingue peut fonctionner en Belgique et que les demandes unilatérales n'ont rien à voir dans un État fédéral.

Il y a eu quelques progrès dans les discussions concernant les réformes économiques, mais le débat central de la campagne continue. Le futur de la Belgique comme État fédéral est en question, mais l'indépendance immédiate de la région prospère de Flandre n'est pas encore soumise à discussion.

Le mercredi 6 novembre, une commission du parlement flamand votera sur le droit au vote dans la région de Bruxelles : il est prévu un « rappel pour le progrès sur l'autonomie de la région ». La chrétienne-démocrate Joëlle Miquet, surnommée « Madame Non » en Flandre pour son refus de mettre de côté ses promesses électorales à son district, a prévenu ce week-end qu'une déclaration en ce sens serait vue comme hostile, et que, dans ce cas, elle quitterait la table des négociations.

Vendredi dernier, Leterme a appelé à l'unité, appelant à la fin des « provocations mutuelles ». Beaucoup de Wallons voient Leterme comme défenseur des valeurs flamandes et non wallonnes. Une de ses citations très célèbre concernant la capacité des Wallons à apprendre le flamand est encore très bien dans les mémoires.

La Belgique est un État fédéral constitué :

  • dans le nord, de six millions de citoyens habitant la Flandre (considérés comme néerlandophones) ;
  • dans le sud, de 4,5 millions d'habitants pour la Wallonie (la majorité parle français) ;
  • la ville de Bruxelles est considéré comme bilingue (même si les habitants parlent majoritairement français) ;
  • dans l'est, d'une petite communauté germanophone.

Afin d'éviter trop de complications causées par le vide politique persistant, les partis du gouvernement précédent continuent à se rencontrer avec le premier ministre Guy Verhofstadt pour prendre quelques décisions simples mais nécessaires.

Sources