Aller au contenu

L’accord sur l’exportation des céréales ukrainiennes est suspendu

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Les parties négociants l'accord à Istanbul.

Publié le 21 juillet 2023
L'accord, signé en juillet 2022 à Istanbul, permettant à l'Ukraine d'exporter ses céréales malgré le conflit, a pris fin le 17 juillet à la demande de la Russie. Le porte-parole du Kremlin, Dmitry Peskov, a déclaré que l'accord est de facto terminé car les demandes de la Russie n'ont pas été respectées.

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, a souligné que la Russie a évoqué à la fois la « résiliation » et la « suspension » de sa participation, créant une incertitude quant à l'avenir de l'accord. L'ONU a également reçu une lettre de la Russie mentionnant la « résiliation » de l'accord.

L'Initiative céréalière de la mer Noire, facilitée par l'ONU et la Turquie pour soutenir la sécurité alimentaire mondiale, a permis d'exporter 32,8 millions de tonnes de céréales vers 45 pays depuis août 2022. Toutefois, la Russie a exprimé des plaintes concernant des entraves à ses propres livraisons de produits agricoles et d'engrais et affirme que l'objectif déclaré de l'accord, qui est de faciliter la livraison de céréales aux pays pauvres, n'est pas atteint.

La fin de cet accord pourrait entraîner une hausse des prix alimentaires et des répercussions sur l'approvisionnement alimentaire dans le monde. La communauté internationale critique vivement la décision de la Russie, tandis que l'Ukraine s'inquiète des conséquences sur ses exportations de céréales. Les États-Unis exhortent la Russie à revenir à l'accord et mettent en garde contre l'utilisation de l'alimentation comme arme.

Sources[modifier | modifier le wikicode]


Logo Wikinews

avant Jour précédent

21 juillet 2023

Jour suivant avant