L'ONU suspend ses distributions d'aide alimentaire à Gaza

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vue de la frontière entre la bande de Gaza et Israël.

5 mai 2008. – Selon un porte-parole de l'Agence pour les réfugiés palestiniens (Unrwa), l'Organisation des Nations unies va devoir suspendre ses distributions d'aide alimentaire au 1,5 million d'habitants concerné dans la bande de Gaza dès lundi soir, faute de carburants. Fin avril déjà, la distribution avait du être suspendue pendant quatre jours pour la même raison.

Le 9 avril 2008, Israël a interrompu ses approvisionnements d'essence à la bande de Gaza à la suite d'une attaque palestinienne contre l'unique point de passage pour les carburants entre la bande de Gaza et le territoire israélien par lequel transitent les approvisionnements en essence pour les véhicules de l'ONU. Cette embargo, destiné à stopper les tirs de roquettes sur le territoire israélien, est vivement contesté par des ONG israéliennes et palestiniennes, considérant que « toute sanction collective contre des civils peut être considérée comme un crime de guerre ». Avant la fermeture totale, Israël ne transférait qu'environ 800,000 litres de diesel par semaine sur les 400,000 litres par jour (soit 2,800,000 litres par semaine) nécessaires pour répondre aux besoins de la population selon l'ONG britannique Oxfam.

Selon les services israéliens, le Hamas empêche la distribution du carburant stocké du côté palestinien du terminal dont les réservoirs sont pleins, provoquant ainsi une pénurie artificielle.

Sources