L'OMS souligne l'impact possible de la crise financière sur la condition mentale

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Margaret Chan.

9 octobre 2008. – L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré aujourd'hui qu'il y aura des conséquences sur la santé mentale en raison de la crise financière. L'organisme de l'ONU pour la santé craint que le taux de suicide augmente, et pour cela l'organisation a averti les institutions chargées de la santé qu'elles devront être vigilantes.

« Il ne faudra pas être surpris de voir plus de personnes stressées, plus de suicides et plus de désordres mentaux », a exprimé la directrice générale de l'organisation, Margaret Chan. « Nous ne devrions pas sous-estimer les turbulences et les conséquences probables de la crise financière », a-t-elle ajouté.

Par sa part, le directeur général du Département de la santé mentale de l'OMS, Benedeto Saraceno, a dit que les personnes qui ont perdu leur maison, leur épargne ou leur travail, en raison de la crise financière mondiale, peuvent entrer en crise névrotique et même aller jusqu'au suicide.

« La pauvreté peut être la conséquence de ces événements, les dettes, le désespoir et la sensation de perte atteignent les classes moyenne et ouvrière. Même les pauvres peuvent être touchés par cette crise », a exprimé le spécialiste.

Plus du 75% des personnes avec pathologies mentales ne reçoivent pas de traitement, selon l'OMS. Chaque année, plus de 800 000 personnes se tuent elles-mêmes.

Sources