L'Australie prévoit de retirer ses troupes d'Irak en 2008

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Stephen Smith, le ministre australien des affaires étrangères, le 16 février 2005.

26 janvier 2008. – L'Australie met au point un programme de retrait de ses troupes d'Irak pour le mois de juin de cette année. Le ministre australien des Affaires étrangères a cependant promis que les relations avec les États-Unis ne seront pas affectées par ce retrait.

Stephen Smith, le ministre australien des affaires étrangères, a indiqué que ce retrait serait effectué de façon ordonné afin de minimiser la gêne occasionnée pour les troupes des autres pays de la coalition militaire en Irak. S'exprimant depuis New York, où il effectue sa première visite aux États-Unis depuis son entrée en fonction, il a déclaré : « Nous voulons [nous retirer d'Irak] de manière à créer le moins de perturbation possible, et a causer le moins de désagréments à nos alliés là-bas, les États-Unis et le Royaume-Uni. ».

L'Australie compte actuellement 550 soldats en Irak.

Lundi, Stephen Smith rencontrera son homologue Condoleezza Rice pour discuter de l'Afghanistan, où des troupes australiennes sont stationnées. Il est pour l'instant prévu de les maintenir sur place.

Stephen Smith a déclaré à propos des relations entre l'Australie et les États-Unis (très intenses depuis la Seconde Guerre mondiale) : « Je crois que [ce retrait] n'est pas de nature à perturber les excellentes relations de travail entretenues à ce jour entre le nouveau gouvernement [australien] et l'administration américaine. Il s'agit d'une alliance forte, une alliance qui transcende les changements de gouvernements. Les administrations passent aux États-Unis, les gouvernements passent en Australie, mais notre alliance est une relation durable et fondamentale entre nos deux nations »

Cette confirmation est importante, après l'arrivée d'un nouveau gouvernement en Australie en novembre dernier. Le nouveau Premier ministre travailliste Kevin Rudd l'avait emporté face au Premier ministre conservateur sortant John Howard, qui était un fervent soutien du président américain George W. Bush et de son gouvernement.

Sources



  • Page Australie de Wikinews Page « Australie » de Wikinews. L'actualité australienne dans le monde.