L'éruption d'un volcan inquiète les populations du Chili et de l'Argentine

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Après 51 ans de sommeil, le volcan Puyehue s'est réveillé.

Le volcan vu depuis l'autre rive du lac Puyehue.

6 juin 2011. – Le Chili mais aussi l'Argentine au nord de la Patagonie subissent actuellement la colère du volcan Puyehue situé dans la cordillère des Andes, près de la frontière entre les deux pays. « Nous devons faire face à un épisode d'activité volcanique important », déclarait hier le ministre chilien de l'Intérieur Rodrigo Hinzpeter. Des milliers d'habitants ont dû être évacués mais aucun blessé n'est directement à déplorer. Certains refusent de partir en raison de l'absence de danger immédiat.

Le nuage de cendres a changé hier de direction avec les vents, se déplaçant vers le nord-est, entraînant de nouvelles évacuations dans des communautés rurales. « La situation est compliquée, les conditions climatiques ont changé et modifié la direction du nuage, qui vient vers Lago Ranco », a déclaré Santiago Rosas, maire de cette localité de 10 000 habitants. « Cela suggère que nous allons avoir une pluie de cendres, avec un impact à craindre sur la population et la petite agriculture », s'inquiète-t-il.

À San Carlos de Bariloche, la ville touristique argentine la plus affectée hier par la chute de cendres, la situation s'est améliorée, « avec l'aide d'une légère bruine », a déclaré à la presse le maire Marcelo Cascon. L'aéroport de cette ville de 50 000 habitants demeure cependant fermé jusqu'au nettoyage de la piste, a indiqué la Défense civile. Des zones rurales et des localités situées plus à l'est de l'Argentine sont davantage touchées.

Sources