Kouriles : les sénateurs russes préparent une réponse aux ambitions japonaises

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

6 juillet 2009. – Le Conseil de la Fédération[1] adoptera mardi une déclaration en réponse aux amendements à la Loi sur l'accélération du règlement du problème des Territoires du Nord[2], approuvés par le parlement japonais, a annoncé lundi Sergueï Mironov, président de la chambre.

« Cette déclaration s'adressera directement au président et au premier ministre de la Fédération de Russie avec plusieurs propositions sur la situation présente », a précisé le sénateur.

Les amendements en question consacrent l'appartenance des Kouriles du Sud (Shikotan, Itouroup, Kounachir et Habomai) au Japon, en désignant ces quatre îles comme « territoires historiques » du pays et insistent sur des efforts maximum pour leur restitution.

Les îles Kouriles, qui ont été rattachées à l'URSS à la fin de la Seconde Guerre mondiale conformément aux accords internationaux, constituent une « pomme de discorde » entre Tōkyō et Moscou.

Le Japon revendique toujours les Kouriles du Sud, se référant au Traité commercial et frontalier de 1855, document qui reconnaît ces îles comme possessions japonaises. Cette revendication est avancée par Tōkyō à titre de préalable à la conclusion d'un traité de paix avec la Russie.

Le Japon ne cesse de réaffirmer « l'immuabilité de [sa] politique » quant à la restitution de ces quatre îles.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Kouriles: les sénateurs russes préparent une réponse aux ambitions japonaises » datée du 6 juillet 2009.
Notes

Voir aussi

Sources