Aller au contenu

Kazakhstan: Emmanuel Macron à Astana

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Kassym-Jomart Tokayev, président du Kazakhstan, en 2023.

Publié le 2 novembre 2023
Hier, le président français Emmanuel Macron s'est rendu dans l'ancienne république soviétique du Kazakhstan et a rencontré son homologue Kassym-Jomart Tokaïev.

Première économie d'Asie centrale, riche en ressources naturelles, le pays est à la croisée des chemins. La Chine, la Russie et l'Europe se disputent l'influence dominante, mais Astana ne cherche pas à devenir un satellite de l'une d'entre elles. Elle suit sa propre voie, développe ses relations avec l'Europe, en restant un allié de Moscou et un partenaire de Pékin. La France est le cinquième investisseur étranger au Kazakhstan, devant la Chine, du fait notamment de l'implantation du groupe pétrolier TotalEnergies, qui exploite conjointement l'important gisement de Kachagan en mer Caspienne. Les échanges bilatéraux se sont élevés à 5,3 milliards d'euros en 2022, pour l'essentiel dans des hydrocarbures. Le Kazakhstan fournit également à la France près de 40 % de son uranium.

La visite de Macron au Kazakhstan vise à approfondir le partenariat stratégique que la France a établi en 2008 avec le Kazakhstan, à soutenir la souveraineté du pays, la coopération sur les grands enjeux climatiques et la « diplomatie d'influence » de la France à l'égard de la jeunesse.

« La vigueur (de notre partenariat) vient démontrer les bons axes stratégiques qui ont été pris mais (aussi) la nécessité de les compléter et les accélérer, ce qui est tout le sens de la visite », a déclaré Emmanuel Macron. « La France est notre partenaire clé et fiable au sein de l'Union européenne », a salué M. Tokaïev.

Les deux chefs d'État ont signé plusieurs contrats dans des domaines d'importance stratégique tels que l'exploitation minière, les produits pharmaceutiques, l'énergie, l'aviation et la culture.

Selon le ministre de l'énergie du Kazakhstan, EDF est l'un des candidats pour le projet de la première centrale nucléaire au Kazakhstan, dont la construction devrait être confirmée d'ici la fin de l'année.

Lors de son déplacement au Kazakhstan, Emmanuel Macron était accompagné des ministres de l'industrie, du commerce extérieur et d'une quinzaine de chefs d'entreprise, dont les PDG d'EDF, de Suez et d'Orano (ex-Areva).

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews

avant Jour précédent

11 novembre 2023

Jour suivant avant