Ismaël Haniyeh : « Le Hamas est ouvert aux initiatives diplomatiques, mais ne dépose pas les armes »

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

13 janvier 2009. – « Le Hamas est ouvert aux initiatives diplomatiques susceptibles de mettre fin à l'opération militaire israélienne, mais ne dépose pas les armes », a indiqué, dans une allocution télévisée, Ismaël Haniyeh, premier ministre du gouvernement du Hamas, qui contrôle la bande de Gaza.

« Nous verrons d'un bon œil toute initiative susceptible de mettre fin à l'agression, de permettre la levée du blocus et l'ouverture des points de passage à la frontière de la bande de Gaza », a-t-il expliqué.

Se disant « disposé à un règlement politique du conflit qui a, en 17 jours, coûté la vie de 900 Palestiniens et 13 Israéliens », M. Haniyeh a également laissé entendre « que le Hamas ne déposait pas les armes » et a promis aux habitants de l'enclave « une prompte victoire ».

« Notre victoire est plus proche que jamais. Gaza ne fléchira pas, elle vaincra », a déclaré M. Haniyeh.

Israël souhaite « recourir à la diplomatie afin de résoudre le problème de la contrebande d'armes ». L'État hébreu ne dialogue toutefois pas avec le gouvernement Haniyeh, comptant plutôt sur l'Égypte voisine et sur le soutien de la communauté internationale.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Le Hamas ouvert aux initiatives diplomatiques, mais ne dépose pas les armes (Haniyeh) » datée du 13 janvier 2009.

Sources