Iran : libération des marins britanniques

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


6 avril 2007. – Le président Iranien Mahmoud Ahmadinejad a annoncé le 4 avril dernier que les quinze marins britanniques détenus en Iran seraient relachés, précisant que leur pardon était un cadeau au peuple britannique. Ahmadinejad a rencontré les prisonniers peu après une conférence de presse durant laquelle il a annoncé que la libération serait immédiate, et qu'ils seraient conduits vers l'aéroport. Il a ainsi déclaré qu'« à l'occasion de l'anniversaire de la naissance du grand prophète de l'Islam, et à l'occasion de Pâques et de Pessah, j'aimerais annoncer que la grande nation d'Iran, qui était fondée à juger ces militaires britanniques, a pardonné à ces quinze marins et leur liberté offerte comme présent au peuple britannique. »

Parlant lors de la conférence de presse qui marquait la fin de Sizdah Bedar, Ahmadinejad a répété que les soldats britanniques avait violé le territoire iranien et remercié les gardes-côtes du sud-ouest de leur capture. Il a décoré leur commandant, le capitaine Abol-Ghassem Amangah, avec la médaille du courage troisième échelon de l'Iran.

Le Président en est venu à accuser le Gouvernement britannique de « ne pas être assez courageux pour dire à son peuple la vérité » sur l'incident pendant les 13 jours qu'à duré la détention. Il a ajouté qu'il « avait demandé à M. Blair de ne pas pousser quinze personnes au procès parce qu'elles avaient admis avoir pénétré dans les eaux territoriales iraniennes », c'est-à-dire en insinuant apparement que les soldats britanniques étaient en mission secrète dans les eaux iraniennes, et donc n'aurait pas du « confesser » à la télévision être dans les eaux de l'Iran.

Le Gouvernement brtiannique prétend que ces aveux ont été arraché sous pression. Le Royaume-Uni maintient que les marins et commandos capturés étaient dans les eaux territoriales de l'Irak sous mandat des Nations Unies et avait appelé à leur libération.

Le Président a indiqué avoir publié l'ordre de libération à l'occasion de l'anniversaire de la naissance du Prophète Mahomet, Mawlid an-Nabi, et à l'occasion de la Pâque juive et de la Pâques chrétienne.

Les média iraniens ont indiqué que les marins britanniques ont crié de joie à l'annonce.

Sources