Irak : 30 morts dans des attentats à Bagdad

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher
Attentat à la voiture piégée à Bagdad
Localisation de l'Irak

5 avril 2010. – Trois véhicules piégés ont explosé dimanche matin, dans la capitale irakienne Bagdad, tuant au moins 30 personnes et en blessant 224 autres. Les cibles de ces attentats étaient différentes ambassades.

Ces attaques visaient les ambassades iranienne et égyptienne, a annoncé le général Qassim Atta, porte-parole de la brigade de sécurité de Bagdad. Selon lui, l'une des voitures piégées aurait également explosée à un carrefour situé à proximité des ambassades allemande et syrienne. Le ministère allemand des Affaires étrangères fait état de plusieurs morts et trois blessés parmi les agents de sécurité de son ambassade. En outre, le décès du chef de la sécurité de l'ambassade égyptienne a été confirmé, alors que plusieurs gardes de cette même ambassade ont également été blessés.

M. Atta a indiqué que des agents de sécurité irakiens avaient empêché une voiture d'exploser dans le quartier de Masbah, dans le centre de Bagdad. Cette voiture visait le siège de la police et de la sécurité. La bombe a été désamorcée et le conducteur arrêté.

Cquote1.png L'explosion [de l'ambassade d'Iran] a été extrêmement forte. Ils ne tuent jamais les ministres, les responsables ou les chefs d'État. Ce sont toujours les chauffeurs de taxi, les fonctionnaires et les commerçants qui sont tués. Combien de temps cela va-t-il durer ? link = Irak : 30 morts dans des attentats à Bagdad

Par ailleurs, deux autres attentats-suicides ont eu lieu dans le quartier de Mansour, dans l'ouest de la ville, tandis qu'un troisième véhicule a explosé devant l'ambassade d'Iran. Ces attentats n'ont pas encore été revendiqués, mais la branche irakienne d'Al-Qaïda est suspecté par les autorités d'en être à l'origine. En effet, le ministre des Affaires étrangères Hoshyar Zebari a déclaré que les attaques portaient « la marque » du groupe islamiste.

D'après Said Mohammed, témoin de l'attentat à l'ambassade d'Égypte, des gardes ont tenté d'arrêter le kamikaze avant qu'il ne déclenche l'explosion, en vain. « Trois gardes de sécurité ont crié au camion de s'arrêter, et ouvert le feu sur le conducteur ». « L'un des officiers, voyant le camion s'approcher, hurlât aux gardes de l'armée irakienne : « Comment ce camion est-il venu ici ? » », a-t-il expliqué.

Après l'explosion, des éclats d'obus ont recouvert la rue en face de l'ambassade. L'entrée du bâtiment a été entièrement détruite par la bombe, qui a creusé un cratère de cinq mètres de diamètre.

« L'explosion [de l'ambassade d'Iran] a été extrêmement forte », a témoigné Abou Ahmed, chauffeur de taxi, avant d'ajouter : « Ils ne tuent jamais les ministres, les responsables ou les chefs d'État. Ce sont toujours les chauffeurs de taxi, les fonctionnaires et les commerçants qui sont tués. Combien de temps cela va-t-il durer ? ».

Si le nombre d'attentats en Irak a baissé entre 2006 et 2007, 367 personnes, selon les chiffres, ont perdu la vie au cours d'attaques terroristes en mars dernier, ce qui en fait actuellement le mois le plus meurtrier de cette année.

Sources



  • Page Irak de Wikinews Page « Irak » de Wikinews. L'actualité irakienne dans le monde.