Haïti : la mission de l'ONU assure la sécurité après le séisme

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Localisation de l'épicentre du séisme
Le travail continue afin de retrouver des survivants

15 janvier 2010. – La mission des Nations unies pour la stabilisation[1] prend en charge le maintien de l'ordre en Haïti, frappé mardi par un séisme dévastateur. La nouvelle a été annoncée, vendredi, par le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon.

Le tremblement de terre, de magnitude 7 sur l'échelle de Richter, est survenu le 12 janvier dernier au large d'Haïti, coupant les télécommunications et détruisant de nombreux édifices, dont le palais présidentiel et le siège d'une mission des Nations unies.

Les autorités haïtiennes craignent qu'un manque d'alimentation et d'eau potable ne provoquent des poussées de violence. Selon les informations fournies par l'ONU, quelques 3 millions de personnes sont privées du strict nécessaire.

Les informations officielles ne donnent pas, pour l'instant, le nombre de victimes, mais le bilan pourrait largement dépasser les 100 000 morts.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Haïti: la police de l'ONU assume l'ordre légal dans l'île » datée du 15 janvier 2010.
Notes

Voir aussi

Source



  • Page Haïti de Wikinews Page « Haïti » de Wikinews. L'actualité haïtienne dans le monde.