Guerre en Ukraine : un député pro-Zelensky passé dans le camp pro-russe tué par balle

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Oblast de Kherson. Jaune : Ukraine (de jure), Rouge : Russie (de facto).

Publié le 1er septembre 2022
Après sa victoire à la présidentielle en 2019, Volodymyr Zelensky a dissous le Parlement ukrainien (Verkhovna Rada). Son parti Serviteur du Peuple, auquel appartient le député Alexeï Kovalev (Oleksii Kovalov), a obtenu la majorité absolue. Suite à l'occupation des territoires de l'est de l'Ukraine par la Russie le 24 février 2022, un certain nombre d'Ukrainiens, comme Alexeï Kovalev, ont rejoint la collaboration avec l'envahisseur russe, et sont considérés par Kiev comme des traîtres.

Plusieurs collaborateurs du Kremlin travaillant dans l'administration militaro-civile russe des territoires ukrainiens occupés par la Russie, ont fait l'objet d'assassinats réussis ou ratés à la voiture piégée ou par armes à feu. Ce n'était pas nouveau, car déjà dans la période d'avant l'invasion du 24 février, des Ukrainiens et des exilés russes en Ukraine, étaient la cible d'attentats, comme en 2016, où le journaliste Pavel Sheremet (Pavlo Cheremet) a été tué dans une voiture piégée.

En 2017, Denis Voronenkov, ancien député russe anti-Kremlin, a été abattu par balles à Kiev et Ihor Mossiytchouk, député du parti radical ukrainien a échappé à l'explosion d'une bombe, attribuée au Kremlin. En 2021, le conseiller de Volodymyr Zelensky, Sergui Chefir avait été visé par des tirs à balles réelles. Entre janvier et avril 2022, cinq oligarques russes ont été retrouvés morts, Vladislav Avaev, Vasily Melnikov, Mikhaïl Watford, Alexander Tyulyakov et Sergey Protosenya.

Après la capture de Kherson par les Russes le 2 mars 2022, Alexeï Kovalev avait quitté le parti de Volodymyr Zelensky pour rejoindre l'administration russe de Kherson.

Alexei Kovalev a été nommé chef adjoint de l'administration militairo-civile de Kherson (AMCK), chargé de l'agriculture dans l'agglomération de Kherson. Il livrait des produits agricoles en Crimée et avait déjà échappé à une première tentative d'assassinat fin juin, avant que la seconde ne lui soit fatale. Le 28 août, Alexei Kovalev, 33 ans, a finalement été assassiné par balle à son domicile à Holaya Pristan. À son domicile, se trouvait également une femme de 38 ans, qui a été assassinée au même moment, par égorgement.

Cet assassinat fait suite à dix autres depuis l'invasion. Les trois premières victimes sont Alexeï Ivanovitch, Chibineev Valery Viktorovich et Denis Borissovitch Kireev. Ce dernier était membre de l’équipe des négociations ukrainiennes qui prirent fin lorsque les Russes se retirèrent de Boutcha.

La quatrième victime, Volodymyr Strouk, a été assassinée d'une balle dans le cœur en mars, la cinquième victime, Dmitri Savloutchenko (Dmitry Savluchenko), a été tuée le 24 juin dans une voiture piégée à Kherson, la sixième victime, le chef-adjoint de l'administration de Nova Kakhovka, Vitali Goura (Vitalii Houra), a succombé à des tirs à balles réelles le 6 août, la septième victime était Ivan Souchko, la huitième victime était Aleksandr Kolesnikov, la neuvième victime, la tentative a été ratée dans la journée du 20 août contre Konstantin Ivaschenko, le maire pro-Kremlin de Marioupol, la dixième victime, Daria Douguina, a été tuée en fin de soirée dans une voiture piégée et enfin, la onzième victime, Alexeï Kovalev, a été assassiné le 28 août.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Wikinews-logo.png
Dossier
Pour plus de détails sur ce sujet, Wikinews a établi le dossier Conflit russo-ukrainien.
Ce dossier permet de situer cet article dans son contexte.


Logo Wikinews

avant Jour précédent

1er septembre 2022

Jour suivant avant