Grèce : le ministre des Finances Yánis Varoufákis annonce sa démission

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Yánis Varoufákis, en 2015.

6 juillet 2015. – Yánis Varoufákis a annoncé ce lundi sa démission de son poste de ministre des finances. Il a expliqué cette démission, par le fait qu'il juge « que les négociations entre Athènes et ses créanciers se dérouleraient mieux sans lui ».

Cette démission intervient au lendemain du référendum grec du 5 juillet dans lequel le peuple grec devait ce prononcer sur la proposition de réformes formulée par les créanciers du pays. La démission de Yánis Varoufákis a crée la surprise en Grèce. Le ministre des Finances en poste depuis janvier avait en effet annoncé qu'il quitterait son poste si le « oui » au référendum l'emportait. Or, c'est finalement le « non » qui a terminé largement en tête avec 61,3% des voix. La participation, elle, s’est établie à 62,5 %.

C’est d’un tweet laconique que Yánis Varoufákis annonce officiellement sa démission : « Minister no more ! » (Je ne suis plus ministre). Dans un communiqué il explique avoir été « informé » que certains membres de la zone euro estiment qu'il n'est plus le bienvenu aux réunions des ministres des finances et que sa démission a été jugée opportune par le premier ministre grec Alexis Tsipras en vue de la conclusion d'un accord avec les créanciers de la Grèce. Il conclut par « pour cette raison, je quitte aujourd'hui le ministère des finances ».

Le futur ex-ministre n'a pas hésité à fustiger les créanciers de la Grèce : « J'assumerai avec fierté le mépris des créanciers ». Il a par ailleurs accusé les créanciers du pays de « terrorisme » et de vouloir « humilier les Grecs »

Le remplaçant de Yánis Varoufákis doit être annoncé lundi au terme d'une réunion de responsables politiques qui a commencé à 09h00 à Athènes, a déclaré un porte-parole du gouvernement grec. La presse grecque évoque déjà deux noms : Euclide Tsakalatos, l'actuel coordonnateur des négociations avec les créanciers et Georges Stathakis, ministre de l'économie.

L'Eurogroupe a déclaré dans un communiqué qu'ils attendaient pour leur part de la Grèce qu'elle formule de nouvelles proposition. Une réunion est prévue demain à Bruxelles concernant le cas grec.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 6 juillet 2015

Jour suivant avant
    Page
  • Page Grèce de Wikinews « Grèce »
  • de Wikinews.