France : une tempête sévit dans l'Ouest

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dommages de la tempête Leiv.

5 février 2017. – De fortes rafales de vent s'abattent sur la façade Ouest de la France, en particulier sur le littoral du Sud-Ouest, depuis ce samedi matin, 4 février.

La tempête Leiv avait effectivement été annoncée comme « exceptionnelle », bien qu'elle ne survienne que 3 semaines après la tempête Egon.

De fortes rafales de vent

La Charente, la Charente-Maritime et la Gironde ont été placées en vigilance rouge (pour « vents violents »), puis orange, par Météo-France. On ne dénombre cependant aucun blessé.

Le vent souffle par exemple à 148 km/h à Lège-Cap-Ferret, 144km/h à Royan, 117 km/h à Bordeaux.

Trois heures après le début de la tempête, on déplore des chutes d’arbres (ayant, entre autres, provoqué pas moins de quatre accidents en Gironde) et de lignes électriques, des routes coupées et des échafaudages à terre. Les pompiers ont dû intervenir plusieurs dizaines de fois dans la région. Une personne a été tuée dans l'effondrement d'un mur à Nantes.

De nombreuses coupures d'électricité

250 000 foyers sont ainsi privés d’électricité en Gironde et dans les deux Charentes, selon Enedis (anciennement ERDF). La préfecture des Landes annonce qu'un millier de foyers sont aussi privés d'électricité dans le département. ERDF a augmenté ses effectifs pour les interventions d'urgence.
Pour ne rien arranger, la CGT mines et énergie avait demandé aux salariés de refuser de participer au rétablissement d'urgence du courant. Il dénonçait les « cures d'austérité » menées au sein d'EDF et le gel des salaires.

18 départements en vigilance orange

À 10 h 23, selon Météo-France, « [la] tempête Leiv poursuit son décalage vers l’est du pays en perdant progressivement de son intensité ».

Ce sont donc ensuite 15 autres départements, dans le Sud-Ouest, le Centre et le Centre-Est, qui sont à leur tour placés en vigilance orange pour « vents violents » : Allier, Cher, Corrèze, Creuse, Dordogne, Indre, Indre-et-Loire, Loire, Puy-de-Dôme, Deux-Sèvres, Vendée, Vienne, Haute-Vienne, Nièvre, et Saône-et-Loire. Dans ces départements, le vent pourra souffler entre 100 et 120 km/h en plaine, et jusqu’à 130 km/h sur le Massif central.

La Charente-Maritime, la Gironde et la Vendée sont aussi placés en vigilance orange pour « vagues-submersion », jusqu'à samedi vers 16 h. Il en est de même pour les Landes.

L'Allier, du Cher, de la Loire, de la Nièvre, du Puy-de-Dôme et de la Saône-et-Loire sont encore concernés à la mi-journée. En milieu d'après-midi, à 15 h 25, toutes les alertes sont levées.

Des mesures de prévention

Afin de prévenir tout risque, la région Nouvelle-Aquitaine a interdit, à compter de cette nuit, la circulation des poids-lourds, qui ont été immobilisés sur les aires d'autoroute ou sur des voies prévues à cet effet.

Les transports scolaires ont aussi été suspendus en Gironde ce samedi matin, les écoles sont restées fermées et les tramways n'ont pas circulé à Bordeaux.

Il a été conseillé de limiter les déplacements, en particulier ce samedi matin.

Une nouvelle tempête à venir

Demain, dimanche, une autre tempête, « Marcel », est attendue sur la côte atlantique. C'est la troisième d'affilée en seulement quatre jours (en effet, avant la tempête Leiv, c'est la tempête Kurt qui a sévi). Elle sera cependant moins virulente. Les vents souffleront tout de même à 100-110 km/h.


Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 5 février 2017

Jour suivant avant
  • Page France de Wikinews Page « France » de Wikinews. L'actualité française dans le monde.