France : manifestation anti-G8 au Havre

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
7 000 personnes composaient le cortège d'après les organisateurs, 5 000 d'après la police.
En tête de cortège, une banderole « G8, dégage », en référence aux slogans tunisien et égyptien.

21 mai 2011. – Environ 7 000 personnes ont manifesté aujourd'hui au Havre contre le sommet du G8 prévu dans moins d'une semaine à Deauville. Réunis derrière plusieurs fanfares, des tables de camping, ils ont affiché et distribué des affiches ou des brochures aux passants, sous la surveillance du service d'ordre de la CGT[1]. Malgré cet important dispositif, plusieurs individus cagoulés ont brisé des vitrines à l'aide de tiges ou, vers la gare, jeté des projectiles et fumigènes en fin de journée. La manifestation s'est toutefois déroulée dans un climat « bon enfant », estime le quotidien Ouest-France.

Plusieurs syndicats étaient présents, rejoints par Europe Écologie – Les Verts, le Nouveau Parti anticapitaliste, plusieurs associations comme la Ligue des droits de l'homme, Artisans du monde, Les Amis de la Terre ou encore Sortir du nucléaire. En tête du cortège, une banderole « G8 dégage, les peuples d'abord, pas la finance » précédait des drapeaux tunisiens et palestiniens. « Aidons l'argent à quitter les paradis fiscaux », « Désarmons les marchés financiers », « Français, immigrés, mêmes patrons, même combat », « Banquiers voleurs, patrons voyous », « Ne laissons pas les affaires du monde aux hommes d'affaires » étaient les principaux slogans de la journée.

La semaine prochaine, du 26 au 27 aura lieu le 37e sommet du G8, qui réunit les dirigeants de certains des pays les plus industrialisés : l'Allemagne, la France, le Royaume-Uni, l'Italie, le Japon, les États-Unis, le Canada et la Russie. 12 000 policiers, gendarmes et militaires seront mobilisés pour assurer la surveillance au sol, épaulés par plusieurs drones. D'autres manifestations sont prévues à Berlin et à Paris.

Notes

Galerie

Sources



    Page
  • Page France de Wikinews « France »
  • de Wikinews.