France : le chômage bat son record historique

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher
Pôle emploi République, 1er arrondissement de Lyon

9 septembre 2017. – Le nombre total d'inscrits sur les listes de Pole emploi pour le mois de juillet 2017 vient d'atteindre un nouveau record historique, avec près de 6,7 millions de personnes sur toute la France. Le nombre de personnes inscrites sur la catégorie A, n'ayant exercé aucune activité, repart à la hausse sur le mois, le trimestre et l'année. La courbe du chômage se retourne ainsi de nouveau après une légère baisse en 2016.

Un record historique

À la suite de la livraison des chiffres mensuels du chômage pour juillet 2017, les données fournies montrent qu'un nouveau record historique a été franchi. Le nombre de demandeurs d'emplois inscrits toutes catégories confondues atteint un nouveau pic, à 6,665 millions de personnes. Ce chiffre s'inscrit en hausse de 0,7 % sur un mois, 1,1 % sur le dernier trimestre et 2,2 % sur l'année. Les demandeurs d'emplois de catégorie A, c'est-à-dire n'ayant exercé aucune activité, sont également en nette hausse : 35 000 personnes de plus sur un mois. L'effet sur le long terme est immédiat : la courbe du chômage se retourne, après une légère baisse en 2016, et se retrouve en hausse de 0,1 % sur les douze derniers mois.

Effets des mesures politiques

Ces mauvais chiffres pourraient être directement issus des politiques menées ces derniers mois. Notamment, la fin du plan de l'ancien président François Hollande visant à former 500 000 chômeurs d'ici avril 2017. Après la fin de ces formations, beaucoup de demandeurs d'emplois se retrouvent à nouveau dans les statistiques de Pole emploi. Plus récemment, il y a aussi le choix du nouveau président Emmanuel Macron de geler une importante partie des contrats aidés, décision appliquée par Pole emploi durant l'été. Près de 423 000 bénéficiaires de ces contrats sont comptabilités par Pôle emploi en juillet 2017 (en baisse de 0,1 %), et le nombre de contrats signés devraient être réduit à 200 000 pour 2018. Les effets de ce gel pourront donc surtout être analysé dans les prochains mois.

Autre point pénalisant : la démographie française. Les baby-boomers des années 2000 vont progressivement atteindre leur majorité, augmentant d'autant la pression sur le marché du travail. La ministre du travail Muriel Pénicaud n'a pas souhaité commenter ces chiffres, préférant désormais se limiter aux chiffres trimestriels fournis par l'Insee, basés sur des échantillons représentatifs.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 9 septembre 2017

Jour suivant avant