France : le Mirage 2000N s'est écrasé

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Un appareil similaire.
Carte du département de la Creuse

2 mars 2011. – Le Mirage 2000N de l'armée de l'air française, dont la disparition avait été annoncée ce matin, a été retrouvé. Il s'est écrasé à Saint-Oradoux-près-Crocq (Creuse), dans la nuit. L'appareil effectuait une mission d'entraînement au vol de nuit à très basse altitude ; il a disparu des écrans radar dans la région d'Aubusson (Creuse) vers 21 h 30 (heure de Paris, 20 h 30 UTC). Dès lors, d'importants moyens de recherche avaient été mobilisés. Cependant, les recherches aériennes, en raison de « conditions météorologiques très défavorables », avaient du être interrompues. « En milieu de nuit, le brouillard très dense a également contraint à suspendre les recherches au sol », précise la SIRPA Air (Service d'information de l'armée de l'air).

Le cratère formé par le crash se situe à proximité d'un étang, dans une zone marécageuse : il s'est par conséquent rapidement rempli d'eau. Afin d'atteindre les débris de l'appareil, les pompiers sont actuellement entrain de le vidanger. En outre, le procureur de la République de Guéret Oliver Ouérard a indiqué que des fragments humains ont été retrouvés à proximité. Ces découvertes laissent peu d'espoirs quand au sort des pilotes, tous deux d'une trentaine d'années, qui « n'ont pas donné signe de vie depuis hier soir », d'après le préfet Claude Serra, indiquant qu'« aucun écho de balise » n'a été reçu.

« Les pilotes n’ont pas eu le temps de lancer un may-day ni de signaler une quelconque avarie. Pour ce genre de vol d’entraînement, le plus grand silence radio est de mise, les pilotes ne répondant qu'à des « checks » de vérifications ou pour recevoir ou donner des ordres ou signaler un incident ce que n’ont pas fait ces pilotes », explique le colonel William Kurtz.

Voir aussi

Sources



    Page
  • Page France de Wikinews « France »
  • de Wikinews.