France : des militaires agressés au Louvre

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Soldats de l'opération Sentinelle.

4 février 2017. – Ce vendredi 3 février, un homme a attaqué à coups de machette des militaires de l’opération « Sentinelle » au Carrousel du Louvre, à Paris (France).

L'agresseur, inconnu des services de police et identifié comme un Égyptien de 29 ans, était armé de deux machettes militaires, mesurant 40 cm chacune. Il a aussi laissé sur les lieux de l'agression un sac à dos contenant des bombes aérosols de peinture, une veste et un téléphone portable.

L'homme, arrivé par le grand escalier, côté Tuileries, a agressé les quatre militaires présents dans l'enceinte du Carrousel du Louvre aux environs de 9 h 50.
« Il s’est précipité sur les militaires en criant « Allah akbar », a frappé à la tête un premier militaire, qui l'a repoussé, avant se précipiter sur un second militaire qui est tombé au sol et a tenté de lui donner des coups de machettes », selon les précisions apportées par François Molins.

Après avoir essayé de repousser l'assaillant à coups de pied, le militaire au sol a alors tenté de l'arrêter en lui tirant une première fois dessus, en vain. Il lui a ensuite à nouveau tiré dessus, et ce à trois reprises, réussissant cette fois à le neutraliser. Grièvement blessé, son pronostic vital fut un temps engagé.

Quant aux militaires, deux d'entre eux ont été légèrement blessés. L'un à la tête, pris en charge par les secours, et dont l'état ne suscite pas d'inquiétudes. L'autre souffre d'une entorse à la cheville.

Résidant aux Émirats-Arabes-Unis, l'assaillant avait reçu un visa touristique en novembre dernier, valable un mois du 20 janvier au 20 février. Il était arrivé à Paris le 26 janvier, avait loué un appartement et une voiture pour une semaine et aurait acheté les deux machettes dans la foulée. Il devait repartir le 5 février.

La perquisition du logement loué par l'agresseur a permis de découvrir de nombreux éléments : 960 euros en liquide, les étuis des machettes et leur facture d’achat, un iPad, plusieurs cartes prépayées, des vêtements pour environ une semaine, une batterie autonome de téléphone, un passeport égyptien avec des visas pour l'Arabie saoudite et deux visas pour la Turquie, un permis de résident émirati, un permis de conduire et une carte bancaire des Émirats.

Il s'agirait donc d'une attaque terroriste, mais les investigations se poursuivent et on ne sait pour l'heure si l'homme a agi seul ou sur instructions.

Ce n'est pas la première fois que survient une attaque de ce type dans le pays. Deux ans jour pour jour avant l'attaque du Louvre, une agression similaire d'un militaire avait eu lieu à Nice.


Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 4 février 2017

Jour suivant avant