France : Jacques Chirac annonce qu'il ne briguera pas un troisième mandat

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Wikinews France regional with colours.svg
Voir aussi


Wikipédia

11 mars 2007. – « Je ne solliciterai pas vos suffrages pour un nouveau mandat ». C'est par cette phrase que la confirmation est tombée. Le Président de la République Française, Jacques Chirac, a annoncé ce jour à 20h00 dans une allocution radiotélévisée qu'«au terme du mandat que» les Français lui avaient «confié, le temps sera venu pour» lui de les «servir autrement ». Bien que le suspens était relativement faible concernant cette décision, les états-majors politiques (en particulier celui du parti majoritaire UMP) attendaient cependant cette confirmation qui permet au candidat de la majorité présidentielle Nicolas Sarkozy d'avoir les coudées plus franches pour la suite de la campagne par rapport au chef de l'État, qui n'a par ailleurs toujours pas fait part de son soutien (ou non) à ce dernier.

Jacques Chirac, après une longue carrière politique qui l'avait vu occuper plusieurs portefeuilles ministériels et deux fois le poste de Premier Ministre (sous les présidences de V. Giscard d'Estaing et de F. Mitterand), avait été élu en avril 1995 pour un premier mandat présidentiel de sept ans face à Lionel Jospin (du Parti socialiste), puis réélu en 2002 avec 82 % des suffrages face au leader du Front National Jean-Marie Le Pen. Il sera, à la fin du mandat actuel, le dernier donc, membre de droit du Conseil constitutionnel.

Lors de son allocution, le Président de la République a adressé une série de six messages sur les valeurs démocratiques portée par la France, son rôle et ses responsabilités, l'Europe et l'écologie.


Voir aussi

Voir sur Wikipédia l'article
Jacques Chirac.
Le discours présidentiel du 11 mars 2007 est disponible sur Wikisource.

Sources