France : Bob Denard est décédé

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nouvelles connexes
Nécrologies sur Wikinews

15 octobre 2007. – Bob Denard, de son vrai nom Gilbert Bourgeaud, est décédé le 13 octobre 2007 des suites de la maladie d'Alzheimer, à l'âge de 78 ans. C'est à cause de cette affection qu'il avait été dispensé de comparution à la suite de plusieurs coups d'État perpétrés aux Comores en 1995.

Né le 7 avril 1929, il commence sa carrière militaire comme quartier-maître dans les commandos de la Marine nationale[1] en Indochine, puis en Algérie jusqu'en 1952.

Archipel des Comores

C'est alors, en 1961, qu'il entre dans le milieu des mercenaires, où il commença à opérer au Zaïre. Puis il participera à des opérations en Angola, dans l'enclave de Cabinda et en Rhodésie dans les années 1970. Il participe à plusieurs coups d'État aux Comores renversant ainsi plusieurs présidents. Il devient, par la suite, chef des forces armées comoriennes et chef de la garde présidentielle de 1978 à 1989. Par la suite il se réfugie en Afrique avant de rejoindre la France où il est jugé à la suite de sa condamnation à mort par contumace par le Bénin, pour un coup d'État danc ce pays perpétré en 1977.

Il est poursuivi par la justice française pour sa participation aux coups d'État aux Comores, mais est acquitté par la Cour d'assises de Paris pour les chefs d'accusation d'assassinat du président Ahmed Abdallah. Il écope cependant de 5 années d'emprisonnement avec sursis pour ces coups d'État.

Dans un ouvrage autobiographique, « Le corsaire de la République », il a notamment déclaré qu'il agissait en « collusion plus ou moins étroite avec les services secrets français »[2] afin que l'intervention de la France n'apparaisse pas au grand jour.

Notes

Sources

Voir sur Wikipédia l'article
Bob Denard.
  • ((fr)) –  « Le dernier voyage de Bob Denard ». Le Bien public, page 1415 octobre 2007.