France : Benoît Hamon remporte la primaire socialiste

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Benoît Hamon lors d'un rassemblement politique à Saint-Denis.

29 janvier 2017. – Benoît Hamon est le vainqueur de la primaire présidentielle socialiste, se qualifiant ainsi pour la présidentielle française de mai prochain. En effet, il vient de remporter, face à Manuel Valls, le second tour de la primaire qui a eu lieu ce dimanche 29 janvier, totalisant près de 59 % des voix. Son adversaire récolte, quant à lui, un peu plus de 41 % des suffrages.

On dénombrait 1 306 852 votants à 17 h 00 sur 75 % des bureaux de vote (sur un total de 7 208), selon les organisateurs. Cela représente une augmentation de 22,8 % du taux de participation par rapport au premier tour, à la même heure.

Selon le président du comité d'organisation de la primaire, Christophe Borgel, « [...] nous serons à la clôture entre 1,7 et 2 millions de votants », tandis que le premier tour avait réuni 1 655 919 votants.

Eviter les soupçons de manipulation

Par ailleurs, afin d'éviter les soupçons de manipulation des chiffres qui ont accompagné la publication des résultats du premier tour la semaine dernière, le PS a adapté son dispositif, rendant accessible à la presse la salle où remontent les résultats des différents bureaux de vote, dans un souci de transparence.

Un autre problème vient cependant encore une fois semer la confusion dans cette primaire. Une journaliste de BuzzFeed a pu voter quatre fois à Paris, alors qu'elle avait déjà pu le faire deux fois au premier tour, sans avoir à présenter de justificatif. Emmanuel Grégoire, premier secrétaire de la fédération PS de parti, a d'ailleurs reconnu le problème : « On assiste à un contournement de la règle de l’organisation du scrutin qui est l’obligation de présenter un justificatif. (...) En tout cas, je le regrette et j’ose espérer que c’est très marginal et j’en suis convaincu. ». Christophe Borgel a, quant à lui, pesté contre ces pratiques de la part de journalistes : « Cela s’appelle tricher ! Et c’est un drôle d’état d’esprit. Cet aléa, qui permet à quelqu’un qui a déménagé de voter dans son bureau de vote d‘origine et dans le nouveau, est un aléa qui existe dans chaque élection. ».

L'organisation de la primaire est aussi pointée du doigt par plus de 60% des Français, déçus, qui estiment qu'elle n'a pas respecté les règles de la transparence et que le scrutin a été mal organisé.

À 19 h 23, alors que les bureaux de vote sont déjà fermés, on estime le nombre de votants entre 1,9 et 2,1 million(s), selon une projection de BFMTV. À 19 h 30, lundi, il s'élevait à 2 042 201, selon le site de la primaire.

Cet entre-deux-tours a été marqué par de vives tensions entre les deux candidats, dont les programmes sont très différents. Hamon, arrivé en tête du premier tour, est parti largement favori, inversant ainsi la situation (Valls était en effet le favori avant le premier tour).

Premiers résultats

Selon les premières estimations, Benoît Hamon l'emporterait avec 57 à 60 % des voix. À 20 h 43, l'estimation de la victoire de Benoît Hamon se précise. Selon des sources PS, il est largement vainqueur à 58,65 % sur environ 4 000 bureaux de vote dépouillés. Cette estimation porte sur 60% des bureaux de vote dépouillés, soit 4 322 plus précisément, et environ 1 101 180 votants, bien plus qu'au premier tour.

À 20 h 55, Manuel Valls souhaite « bonne chance » à Hamon, reconnaissant ainsi sa défaite. Ému, il déclare : « Benoît Hamon l'a emporté nettement et je tiens chaleureusement à le féliciter. J'ai depuis toujours le sens de l'action collective et de la loyauté, je suis profondément attaché au respect des engagements pris. Benoît Hamon est désormais le candidat de notre famille politique. Je veux lui souhaiter bonne chance pour le combat qui est devant lui. »

Ce résultat n'est pas vraiment une surprise et apparaît somme toute logique. En effet, Hamon était arrivé en tête au premier tour et avait reçu le soutien d'Arnaud Montebourg, comptant pour plus de 17,5 % des voix. Valls n'a pas réussi à inverser la tendance, malgré ses efforts.

Candidat
Parti politique
Voix % des exprimés
Benoît Hamon
Parti socialiste
1 180 311 58,70 %
Manuel Valls
Parti socialiste
830 440 41,30 %


Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]


Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 29 janvier 2017

Jour suivant avant
  • Page France de Wikinews Page « France » de Wikinews. L'actualité française dans le monde.