France : Areva en difficultés devrait recevoir l'aide de l'État

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
L'EPR est au centre des difficultés d'Areva.

10 janvier 2017. – La société multinationale française du nucléaire Areva devrait pouvoir recevoir l'aide de l’État à la suite d'un avis favorable donné par la Commission européenne ce 10 janvier. L’exécutif européen a jugé que le plan du gouvernement français était compatible avec la législation de l'Union européenne sur les aides d’État. La France, premier actionnaire d'Areva à hauteur de 85 %, prévoit en effet une augmentation de capital de 4,5 milliards d'euros. Toutefois, la Commission pose deux conditions. La multinationale devra d'abord bénéficier d'un avis favorable de l'Autorité de sûreté nucléaire à propos de la conformité de la cuve de réacteur EPR de Flamanville. Ensuite, le rachat des activités réacteurs à EDF doit être finalisé.

Areva est en grave difficultés financières et accumule les mauvais résultats. En 2015, le groupe a perdu deux milliards d'euros avant d'annoncer en 2016 sa restructuration pour réduire sensiblement ses activités par la ventes de diverses filiales. Le géant du nucléaire a subit de plein fouet le ralentissement mondial de la filière, ses difficultés à propos de l'EPR et le scandale de l'UraMin. Il devrait à l'avenir se concentrer surtout autour de l'exploitation de l'uranium.

Icône d'un haut-parleur
Ce fichier audio a été créé d'après la version datant du 14 janvier 2017, et ne reflète pas les modifications ultérieures de l'article.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 10 janvier 2017

Jour suivant avant