France : Anne Sinclair contre le débat sur l'islam de Nicolas Sarkozy

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

23 février 2011. – Dans un billet posté sur son blog[1] peu avant l'intervention télévisée de Dominique Strauss-Kahn (dit « DSK ») dimanche soir sur France 2, la journaliste et son épouse Anne Sinclair accuse Nicolas Sarkozy de « jouer avec le feu » en ouvrant un débat sur l'islam en France. La journaliste ne cite cependant pas nommément le président français. « Voici qu'après les malheureuses tentatives pour affoler les esprits sur l'identité nationale, après la loi sur la burqa, les dérapages sur les Roms, on nous annonce de toute urgence un débat national sur l'Islam », déplore Anne Sinclair, dont les cinq derniers billets sont consacrés aux protestations dans les pays arabes. « Comment ne pas être désarmé de retrouver, à côté de la puissance de ce bouillonnement, les petits et vieux manèges qui alimentent les anxiétés et jouent avec les sentiments les plus primaires », poursuit-elle.

Elle dénonce la volonté « comme d'habitude » de la droite « d'agiter les peurs en espérant dégonfler l'extrême droite et ressouder une droite déboussolée devant les alarmes des Français devant les inégalités inacceptables ». « Et après tout le fracas qui a déjà eu lieu, quel résultat ? Marine Le Pen à 20 % dans les sondages. Belle réussite. Certains à droite comme Alain Juppé s'émeuvent à juste titre devant la perspective de remuer encore une fois cette trouble marmite. Ça s'appelle en effet jouer avec le feu », conclut la journaliste.

Dimanche soir, le directeur du FMI[2] n'a pas pas répondu clairement à son éventuelle candidature à l'élection présidentielle de 2012 car il est tenu au silence sur la politique nationale mais a néanmoins adressé des critiques à la droite pour sa gestion économique de la France. « À l'évidence il sera candidat PS […] À l'évidence nous devrons le contrer sur ses projets », a convenu le porte-parole du gouvernement François Baroin tout en dénonçant une « mise en scène invraisemblable » orchestrée par l'entourage de DSK ce week-end.

Le ministre de la Défense, Alain Juppé, avance quant à lui son blog dans un billet intitulé de façon ironique « Eurêka », le nom d'Anne Sinclair comme candidat potentiel aux primaires socialistes pour la présidentielle et comme future candidate du PS[3] pour 2012. Il répond ainsi aux propos d'Anne Sinclair qui estime que « certains à droite comme Alain Juppé » s'émeuvent « à juste titre devant la perspective de remuer encore une fois cette trouble marmite ».

Notes

Voir aussi

Sources




  • Page France de Wikinews Page « France » de Wikinews. L'actualité française dans le monde.