Ford va vendre 20 % de sa participation dans Mazda

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ford a commencé a contrôler Mazda en 1996.

18 novembre 2008. – Le constructeur automobile américain Ford a annoncé qu'il allait vendre 20 % de sa participation dans la japonaise Mazda pour augmenter ses liquidités. Ford a été une des entreprises les plus touchées par la crise financière mondiale, en raison de la chute abrupte de la demande au niveau mondial.

Selon la presse japonaise, Ford réduira sa participation dans Mazda de 33,4 %, à seulement 13,4 %. L'entreprise américaine était entrée au capital de Mazda en 1979, quand elle avait commencé à acheter des actions ; en 1996, Ford avait pris le contrôle de l'entreprise, après une décision élaborée pour sauver Mazda d'une potentielle faillite.

Les entreprises partagent des plates-formes de production et des ressources d'ingénierie, et disposent aussi d'usines communes en Thaïlande, en Chine et aux États-Unis.

Des rapports indiquent que la participation de Ford dans Mazda sera achetée par les entreprises japonaises Sumitomo et Itochu, cinq compagnies d'assurances, le constructeur de pièces d'automobiles Denso et aussi par le même Mazda.

Après la nouvelle, les titres de Mazda se sont appréciés à la Bourse de Tōkyō. La valeur des titres a augmenté de 6,4 % le mardi en clôturant à 184 yens, et sa capitalisation boursière est près de 2,7 milliards de dollars.

Pour sa part, Suzuki Motors a acheté 3,02 % de ses propres titres propriété du géant General Motors dans une transaction de 22,37 milliards de yens (230 millions de dollars).

Les trois entreprises automobiles les plus importantes aux États-Unis — Chrysler, General Motors et Ford — veulent désespérément augmenter leurs liquidités face aux risques de banqueroute. Les compagnies cherchent à recevoir un prêt de 25 milliards de dollars du gouvernement fédéral américain.

Sources