Ceci est une page protégée.

Fernando Lugo est le nouveau président du Paraguay

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Portrait de Fernando Lugo.

21 avril 2008. – Selon le Tribunal électoral, l'ancien évêque Fernando Lugo a été élu dimanche à la présidence du Paraguay, mettant ainsi fin aux 60 ans de pouvoir ininterrompus du parti conservateur Colorado.

Les résultats officiels, annoncés dans la soirée par Juan Manuel Morales, le vice-président du Tribunal électoral, donnent 40,8 % des voix à Fernando Lugo contre 30,8 % à la candidate du parti Colorado Blanca Ovelar, ancienne ministre de l'Éducation. Le taux de participation de cette élection à la majorité simple en un seul tour a été de 65 %.

À la fois le président sortant Nicanor Duarte et Blanca Ovelar ont reconnu la défaite de leur parti et ont promis de « collaborer activement pour une passation de pouvoir dans un contexte pacifique, de compréhension et dans un esprit de construction ». Fernando Lugo, premier président à ne pas être membre du Parti Colorado, prendra ses fonctions le 15 août prochain. Surnommé « l'évêque des pauvres », il a renoncé à son sacerdoce en décembre 2006 pour diriger l'Alliance patriotique pour le changement, une coalition de gauche.

Après l'annonce des résultats, Fernando Lugo a rejoint ses supporters rassemblés dans le centre d'Asuncion. Dans son discours, il a en particulier lancé « Nous vous demandons de ne pas nous laisser seuls, la démocratie nous la ferons ensemble ! ». Il a également émit le souhait qu'à l'avenir « le Paraguay ne soit plus simplement connu pour sa corruption et sa pauvreté mais pour son honnêteté" ».

Pendant toute la soirée, la ville a retenti des sons des klaxons et des détonations de pétards et de feux d'artifices, rappelant les manifestations de joie populaire à la suite de la chute du dictateur Alfredo Stroessner en 1989.

Sources