Espace : est-ce la fin du programme Constellation ?

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le 20 janvier 2009, il y a un peu plus d'un an, lors de la cérémonie d'investiture du nouveau président Barack Obama, un astronaute en scaphandre défilait.

30 janvier 2010. – Le président américain Barack Obama va révéler, lundi, devant le Congrès, les priorités financières qu'il a établies. « Le programme Constellation est mort », a fait savoir à l'AFP une source proche de la Maison Blanche. Le chef de l'exécutif souhaite développer véhicules et lanceurs capables de desservir la Station spatiale internationale (ISS).

Le programme Constellation de la NASA avait été lancé en 2004 par George W. Bush. Il visait le retour d'Américains vers la Lune d'ici 2020, soit 51 ans après les premiers pas de Neil Armstrong sur l'astre sélène.

L'administration va proposer l'« élimination de la fusée Ares I, la fin du programme de la navette comme prévu et le maintien de la Station spatiale internationale jusqu'en 2020 » — tout en augmentant le budget de la NASA de près de 6 milliards de dollars sur 5 ans —, l'une des options proposées dans le cadre du rapport Augustine, chargé d'analyser l'avenir du programme spatial américain.

Neuf milliards de dollars ont déjà été investis dans le programme Constellation pour le développement du lanceur Ares, qui avait réalisé un premier vol d'essais en octobre 2009.

John Logsdon, ancien directeur du Space Policy Institute à l'Université George Washington, s'attend à ce que « la proposition de M. Obama provoque une levée de boucliers au Congrès, où les élus de Floride, et d'autres États dépendants de la Navette et de Constellation vont voir d'un très mauvais œil l'abandon de ce programme ».

Galerie

Sources