Ares I-X : lancement réussi

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Icône d'un haut-parleur
Ce fichier audio a été créé d'après la version datant du 29 octobre 2009, et ne reflète pas les modifications ultérieures de l'article.

28 octobre 2009. – La NASA a lancé sa nouvelle fusée Ares I à 15 h 30 UTC depuis le Centre spatial Kennedy, en Floride, après de nombreux reports aujourd'hui et hier.

Mardi, un bateau était rentré dans la zone de danger pendant le compte à rebours, empêchant toute mise à feu ; par la suite, la météo s'était avérée défavorable.

Aujourd'hui, les conditions météorologiques étant meilleures, le service météo a pu donner son feu vert. Ce qui n'a pas empêché plusieurs reports d'être annoncés, à 13 h 15, 14 h 30, 15 h, 15 h 08 puis 15 h 20 ; ces petits reports font partie de la « routine » d'un lancement.

Photo : NASA

À 16 h 38, la NASA TV a annoncé « quelques problèmes avec la récupération de la fusée ». Tout semble cependant s'être bien déroulé.

Le superviseur du projet Ares I, Doug Cook, a déclaré que ce lancement était « très important [...], peu importe ce qui suivra ». En effet, l'administration Obama a regroupé une comission chargée d'étudier le programme spatial américain. Son président, l'ancien PDG de Lockheed Martin Norman Augustine, a en effet laissé entendre qu'Ares I n'était pas un bon choix pour la NASA.

Ares I, élément majeur du programme spatial américain

Ares I est la nouvelle fusée développée dans le cadre du Programme Constellation, démarré en 2004 par George W. Bush. Dérivé d'un booster des actuelles navettes spatiales, il doit permettre de mettre en orbite le vaisseau spatial Orion afin d'assurer le ravitaillement de l'ISS. Pour les vols en direction de la Lune, le module lunaire Altair et l'étage de transfert seront d'abord lancés par la fusée Ares V avant qu'Orion, lancé par Ares I, vienne s'y arrimer.

Plan de vol de la mission Ares I-X

Plan de vol de la mission. Document NASA.

Le premier étage a propulsé durant 2 minutes 30 le lanceur à une vitesse maximale de 4,7 mach en suivant pratiquement la trajectoire d'une fusée Ares réelle. Parvenu à une altitude d'environ 40 km le première étage s'est séparé du lanceur. Sur sa lancée, le deuxième étage culmina à 46 km pour retomber avec la maquette d'Orion et de la tour de sauvetage à une distance d'environ 231 km de son lieu de lancement. Le premier étage, redescendu au bout d'un parachute a été récupéré pour des examens. 700 capteurs étaient répartis sur les 99,6 mètres d'Ares I.

Sources


  • Page Espace de Wikinews Page « Espace » de Wikinews. L'actualité de l'espace et des lancements.