Espace : Virgin Orbit manque son premier lancement de fusée

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le Boeing 747 de Virgin Orbit en charge de transporter la fusée.

26 mai 2020. – L'entreprise américaine Virgin Orbit devait effectuer son premier tir de sa fusée baptisée Launcher One le lundi 25 mai. Le principe de la technologie développée par Virgin Orbit est de s'appuyer sur un lancement aéroporté. La fusée est attelée à un avion, ici, un ancien Boeing 747 de la compagnie Virgin Atlantic ; l'appareil décolle avec la fusée accrochée sous son aile gauche jusqu'à une altitude d'environ 10 000 mètres. La fusée se sépare alors de l'avion pour atteindre sa destination en orbite terrestre. Ce procédé a l'avantage de ne pas nécessiter de gros aménagements au sol et permettrait à Virgin Orbit, une fois la technologie maîtrisée, de pouvoir envoyer des fusées depuis de nombreux points du globe.

La première tentative de décollage de la fusée, ce 25 mai, s'est avérée être un échec pour la société de Richard Branson. Virgin Orbit a indiqué que « la mission s'est terminée peu après le début du vol. » Si la première phase (le décollage de l'avion et la montée dans l'atmosphère de l'ensemble accouplé) et la séparation entre l'avion et la fusée se sont correctement déroulées, l'allumage des moteurs de Launcher One a provoqué « une anomalie ». L'entreprise ne précise pas si la fusée a explosé ou si elle s'est abîmée en mer.

Avant cette tentative avortée, Virgin Orbit avait indiqué qu'il s'agissait de « la chose la plus complexe que nous ayons jamais tentée. Les toutes premières secondes après la libération sont les plus importantes. »

Fondée en 2012, Virgin Orbit souhaite se spécialiser dans le lancement de petits satellites (entre 300 et 500 kg), un marché actuellement en plein essor.

Sources[modifier | modifier le wikicode]


Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

26 mai 2020

Jour suivant avant