Espace : Lancement de deux téléscopes spatiaux européens par Ariane 5

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fichier:Planck satellite.jpg
Le télescope Planck

14 mai 2009. – Une fusée Ariane 5 décollant de la base de lancement de Kourou a lancé le jeudi 14 mai deux télescopes spatiaux européens, les plus puissants jamais mis en orbite dans leur domaine, qui devraient fournir des informations inédites sur les conditions dans lesquelles l'univers s'est formé.

Le télescope spatial Herschel, fonctionnant dans l’infrarouge lointain, est doté d'un miroir de 3,5 mètres (télescope spatial Hubble : 2,4 mètres). Herschel sera capable d’observer des régions de l’univers, froides et chargées de poussières, inaccessibles aux autres télescopes. Il étudiera en priorité la genèse des galaxies et l’évolution des étoiles en formation, ainsi que les nuages de gaz et de poussières où naissent les étoiles, les disques protoplanétaires et les molécules organiques complexes dans la chevelure des comètes.

Le télescope spatial Planck doit étudier les infimes variations de température (ou d'intensité) du fond diffus cosmologique, un rayonnement dans le domaine micro-onde montrant l'univers tel qu'il était 380 000 ans après le Big Bang. Ces mesures aideront à déterminer un vaste ensemble de paramètres décrivant l'univers actuel et son histoire, paramètres dénommés collectivement paramètres cosmologiques. Planck doit permettre en particulier d'affiner les théories rendant le mieux compte de la naissance et l'évolution de l'Univers.

Les deux télescopes ont été placés sur une orbite très elliptique de 270 km de périgée et 1 193 622 km d'apogée qui devraient les amener à proximité du second point de Lagrange du système Terre/Soleil (dénommé L2), point d'équilibre entre l'attraction gravitationnelle de ces deux objets célestes. Ils seront placés, après un transit d'environ 3 mois, sur une trajectoire appelée orbite de Lissajous autour de L2. Les deux satellites devrait fonctionner pendant une durée comprise entre deux et trois ans conditionnée par l'épuisement de l'hélium liquide utilisé pour refroidir les capteurs (2300 litres d'hélium liquide superfluide pour Herschel).

Les deux télescopes sont des projets de l'Agence spatiale européenne dont les premiers développements remontent à 1996 et auxquels ont participé de nombreux instituts de recherche dont le SRON (Pays-Bas), l’Institut Max Planck de physique extraterrestre (Allemagne), l’Université de Cardiff (Royaume-Uni), l’Institut d’Astrophysique Spatiale (France) et l’Institut d’astrophysique spatiale et de physique cosmique (Italie).

Les deux télescopes ont été construits par une équipe industrielle placée sous la conduite de Thales Alenia Space (établissement de Cannes), aidée principalement par Astrium Allemagne, Astrium Toulouse et Thales Alenia Space Italie.

Sources


  • Page Espace de Wikinews Page « Espace » de Wikinews. L'actualité de l'espace et des lancements.