Dopage : l'AMA veut suspendre la Russie de toutes compétitions d'athlétisme

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mariya Savinova et Ekaterina Poistogova, médaillées d'or et de bronze aux JO de 2012 (photo), pourraient être interdites de compétitions pour dopage.

9 novembre 2015. – Un rapport de l'Agence mondiale antidopage (AMA) rendu public aujourd'hui accuse la Fédération russe d'athlétisme de multiples infractions dans la lutte antidopage. La commission dit avoir « identifié des défaillances systémiques au sein de l'IAAF et de la Russie » visant à empêcher l'efficacité des programmes antidopages, et dénonce le sabotage des Jeux olympiques de Londres par la participation d'athlètes dopés.

Left pointing double angle quotation mark sh3.svg Les informations révélées par la commission d’enquête indépendante de l'AMA sont alarmantes. Nous avons besoin de temps pour les digérer et en comprendre tous les détails. Right pointing double angle quotation mark sh3.svg

— Sebastian Coe, président de la Fédération internationale d'athlétisme

Le Comité international olympique estime que ce rapport est « profondément choquant et très triste pour le monde du sport », et fait confiance à S. Coe pour prendre « toutes les mesures nécessaires ». Pour l'AMA, ce rapport doit mener à « mesures énergiques permettant d'assurer l'existence de programmes antidopage de premier ordre, et ce, absolument partout ».

À la suite de ces révélations, l'AMA recommande que la Russie soit suspendue des compétitions d'athlétisme, et que cinq athlètes soient interdits de compétition à vie. Parmi les athlètes nommée figurent Mariya Savinova, championne olympique de 800m en 2012. De plus, les laboratoires antidopages moscovites perdent leur statut.

Sources[modifier | modifier le wikicode]


Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 9 novembre 2015

Jour suivant avant