Des milliers de Philippins appellent à la démission de Gloria Macapagal-Arroyo

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gloria Macapagal-Arroyo en février 2006

1er mars 2008. – Des milliers de Philippins ont appelé dans les rues de Manille, la capitale du pays, à la démission de la Présidente de la République, Gloria Macapagal-Arroyo à la suite d'un scandale de corruption. Étaient présents parmi les manifestants des paysans et des étudiants, mais aussi deux anciens présidents du pays. Pourtant rivaux, Corazon Aquino et Joseph Estrada se sont ainsi joints à l'appel à la démission de la présidente Gloria Macapagal-Arroyo.

« Je pensais que ma carrière était terminée puisque que je suis déjà âgée », a déclaré Corazon Aquino, âgée de 75 ans. « Mais il est grand temps de nous unir afin que la tromperie cesse et que nous découvrions la vérité. Heureusement, nous sommes nombreux à crier : « Gloria, c'en est assez ! Démissionnez ! ». ». Corazon Aquino, qui a présidé le pays de 1986 à 1992, avait soutenu fidèlement Gloria Macapagal-Arroyo, avant de prendre ses distances en 2005, après des allégations de trucages des élections de 2004.

Soldats et policiers sont en état d'alerte, des postes de contrôle ayant été mis en place sur les principales voies d'accès alors que les manifestants se sont rassemblés dans le quartier financier de Manille. La police estime à environ 15 000, le nombre de manifestants, contre 80 000 pour les organisateurs.

Gloria Macapagal-Arroyo est présentée comme le « diable en personne » depuis que son mari a tenté d'obtenir l'accord du gouvernement pour un contrat de 330 millions de dollars avec la société chinoise Zhongxing Telecom pour construire un important réseau de télécommunications reliant les bureaux du gouvernement.

Sources