Des expériences sur du sperme congelé augmentent les chances de restaurer les espèces disparues de mammifères

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

15 août 2006. – Selon des scientifiques japonais et américains, une progéniture en bonne santé a été obtenue à partir de l'injection de sperme de souris mâles dans des souris femelles, lequel sperme était congelé à très basse température depuis 15 ans. Les souris, dans leur ensemble, ont été conservées dans le froid à des températures de l'ordre de -20 degrés celsius.
Les scientifiques de l' Institute of Physical and Chemical Research Bioresource Center situé à Tsukuba (Japon), ont affirmé qu'aucune technique cryogénique n'a été utilisée que les souris étaient conservées dans un réfrigérateur. Ils ont aussi indiqué que le sperme n'était plus vivant lorsqu'il avait été dégelé. Au moins une femelle sur cinq en moyenne auxquelles on avait injecté le sperme a donné naissance à une portée en bonne santé, elle-même fertile.
« Objectivement, ces spermatozoïdes étaient morts au sens conventionnel du terme. Des spermatozoïdes immobiles n'ont aucune chance de conduire à une fertilisation in vivo ou in vitro. Néanmoins, certains d'entre eux, pour ne pas dire tous, étaient ... génomiquement intacts, puisqu'ils ont été aptes à produire une descendance apparemment saine », ont indiqués les chercheurs.
L'idée derrière cette expérience est que les scientifiques puissent annoncer que les résultats rendent possibles la résurrection d'animaux préhistoriques ou espèces éteintes comme le mammouth laineux, malgré le fait que tous les corps intacts sont gelés depuis plus de 10 000 ans et sont susceptibles d'être trop endommagés par des organismes et bactéries. Les espèces menacées comme les éléphants pourraient aussi en bénéficier, mais les scientifiques indiquent aussi que les chances de réussites de telles expériences restent « minces ». « La restauration d'espèces éteintes pourrait s'avérer possible si des individus mâles sont découverts dans le permafrost. Si le sperme d'espèces mammifères éteintes, par exemple le mammouth laineux, peut être retrouvé dans le corps des animaux congelés depuis des millions d'années dans le frost permanent, des animaux vivants pourraient hypothétiquement être restaurés en injectant ce sperme dans des ovocytes de femelles d'espèces relativement proches », a déclaré le Dr. Narumi Ogonuli, directeur de l'équipe ayant effectué cette découverte.

Sources