De nouveaux confinements en Chine suscitent des craintes de perturbation économique

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Contrôle de la température corporelle à la station de métro Jishuitan, Pékin.
Station de test dans la province du Guangdong.

Publié le 16 mars 2022
Une propagation croissante de COVID-19 en Chine a poussé le nombre d'infections signalées par le gouvernement de Pékin à des niveaux jamais vus en deux ans, entraînant des fermetures dans certaines des régions les plus importantes du pays sur le plan économique et suscitant des inquiétudes quant à un autre choc majeur pour une économie déjà ébranlée par une forte inflation et la guerre en Ukraine.

Le gouvernement chinois a annoncé dimanche que la ville méridionale de Shenzhen, dans la province du Guangdong, serait mise en quarantaine pendant au moins une semaine. Une interdiction de voyager a été imposée dans la province du nord-est du Jilin, y compris la ville de Changchun, centre de fabrication.

Mardi, des responsables de la ville de Langfang, près de Pékin, ont annoncé un nouveau confinement, tout comme des responsables de Dongguan, une autre ville de la province du Guangdong.

Il existe également des preuves que le virus se propage dans d'autres parties du pays, ce qui laisse supposer que de nouveaux confinements pourraient être à l'horizon.

La politique dite « zéro COVID » de la Chine, qui s’est appuyée sur des fermetures strictes de régions entières du pays, a jusqu’à présent maintenu le pays relativement à l’abri du type d’épidémies qui ont ravagé de nombreux pays occidentaux. Cependant, le variant hautement contagieux Omicron y est maintenant en circulation, et il reste à voir dans quelle mesure la stratégie de confinement du pays le contrera.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Science portal icons.png
Thèmes

Sources[modifier | modifier le wikicode]


Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

16 mars 2022

Jour suivant avant