Décès du ténor italien Luciano Pavarotti

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nouvelles connexes
Nécrologies sur Wikinews

6 septembre 2007. – Le monde de la musique a appris ce matin la mort du ténor italien, Luciano Pavarotti décédé tôt ce matin dans sa ville natale de Modène, à l'âge de 71 ans. Né le 12 octobre 1935, il était chanteur d'opéra. Atteint d'un cancer du pancréas, il a lutté jusqu'au bout contre la maladie qui devait finalement l'emporter. Il avait commencé sa carrière de ténor en 1961. Mais c'est en 1963 qu'il se fait connaître du grand public lorsqu'on lui propose de remplacer, au pied levé le ténor Giuseppe Di Stefano au Covent Garden de Londres.
Il était de ceux qui ont contribué à faire connaître l'opéra au grand public, tout particulièrement en élargissant ses champs musicaux en participant à plusieurs reprises à des prestations avec des artistes de variétés internationaux, comme Elton John, Sting, Bono ...

Les réactions

La ministre française de la Culture, Christine Albanel, a rendu hommage à l'artiste disparu. « Avec Luciano Pavarotti disparaît l'un des plus grands ténors de notre temps et, certainement le plus célèbre de ces trente ou quarante dernières années, sa voix unique, son jeu, son lyrisme attirant des milliers de fidèles à chacune de ses représentations, sur les principales scènes du monde entier », a-t-elle déclaré.

Luciano Pavarotti en juin 2002.

Le chef de l'État français, Nicolas Sarkozy, a ajouté que « le souvenir de ses grands rôles verdiens autant que celui de ses tournées de “ star ” en plein air et dans les stades, aux côtés de Placido Domingo et de José Carreras, mais aussi accompagné par des artistes de variété, Elton John, Sting, Bono… Certains puristes pourront juger hasardeuses ces incursions en dehors de l'univers feutré de la musique classique, mais je retiens que les ponts lancés entre les esthétiques et le mariage des styles auront permis au grand ténor de conduire des publics toujours plus importants à la musique classique, en les initiant au plaisir du grand répertoire. Luciano Pavarotti nous a quitté cette nuit : je souhaite lui rendre un dernier hommage au nom de la République française ».

De son côté, Placido Domingo, son alter ego espagnol a ajouté : « J'ai toujours admiré la gloire divine de sa voix — ce timbre spécial reconnaissable entre tous dans tout le registre du ténor (…) J'adorais aussi son merveilleux sens de l'humour et en plusieurs occasions lors de nos concerts avec José Carreras — les fameux concerts des trois ténors — nous avions eu du mal à nous souvenir nous nous produisions devant une audience payante, parce que nous nous amusions tellement entre nous ».

Sources

Voir sur Wikipédia l'article
Luciano Pavarotti.